Massepain de Tolède

Le massepain est un dessert de Noël traditionnel dont les ingrédients principaux sont les amandes et le sucre. La ville de Tolède est l’endroit où ce dessert s’est développé largement tout au long des siècles. Vous pouvez y trouver ce merveilleux produit pendant toute l’année dans ses boulangeries.

Cependant, il est très traditionnel de consommer ce mets à Noël comme gâterie lors d’un après-repas. Le lien avec ces fêtes est rattaché à l’époque du règne de Philippe II, qui décida de distribuer des bonbons aux moins fortunés pendant la période de Noël.

Préparation et caractéristiques

Figurines de massepain de Tolède

Figurines de massepain de Tolède

L’ingrédient principal du massepain est l’amande et pour son élaboration, elle est bien broyée et mélangée avec du sucre pour obtenir une pâte fine et compacte qui est ensuite moulée et cuite. Nombreuses sont les présentations que l’on peut trouver de ces bonbons, certains farcis et d’autres recouverts de produits de confiserie.

Ces petites pâtisseries de Tolède peuvent être présentées comme des bonbons farcies, en petite figurines, transformées dans des délicates marquesas ou pleines de pignons de pin à l’extérieur. Des délices à être consommées toute l’année accompagnés de thé, café, cava ou chocolat.

Histoire

L’origine la plus probable du terme massepain est l’arabe parlé en al-Andalus à l’époque de la coexistence des cultures qui a eu lieu dans le centre et le sud de la péninsule au Moyen-Âge. Sa production a été maintenue dans la ville de Tolède tant dans les couvents que dans les maisons.

Le prestige et la renommée de ces bonbons étaient énormes, Charles V depuis sa retraite à Yuste et plus tard son fils Philippe II, faisaient importer du massepain et d’autres bonbons fabriqués dans la ville impériale. C’est une opinion partagée que la confiserie de Tolède à l’époque était la meilleure en Europe, en raison de sa variété, son originalité et son raffinement.

La première recette du massepain que l’on peut trouver se trouve dans le “Libro de guisados, manjares y potajes” une œuvre dédiée à la cuisines traditionnelle du chef Ruperto de Nola, dont la première édition en espagnol a été réalisée à Tolède en 1525, lors d’une visite de l’Empereur Charles V.


About the author

Autres nouvelles intéressantes
Les aliments de saison en septembre sont à leur meilleur moment de consommation, offrant leur Más información
Aujourd’hui nous partons à la recherche des meilleures charcuteries espagnoles de chaque communauté. Ces délices Más información
Couettes, couvertures, chauffage, manteaux jusqu'aux sourcils... Assez ! Ne serait-il pas préférable de garder nos Más información
Cette friandise traditionnelle d’Andalousie, Murcie et Estrémadure est typique de Noël et de  Pâques. La Más información
Noël est presque là : lumières, décorations et on commence à préparer.... beaucoup de nourriture. Más información