Les imposants châteaux templiers d’Espagne

Aucun autre ordre de chevalerie n’a captivé tellement l’imagination que celle des moines guerriers communément appelés “les Templiers”. Leur courage légendaire lors des croisades dans les endroits frontaliers les plus dangereux, la discipline spartiate de leurs moines-chevaliers, l’influence politique internationale à laquelle ils sont parvenus, le secret qui entourait la plupart de ses actions et leur pouvoir économique incalculable sont encore aujourd’hui l’objet d’étude. Ils sont devenus si puissants que la papauté et le roi de France ont dû conspirer pour les détruire et s’approprier leurs biens. Sept ans ont dû s’écouler entre les premières arrestations en 1307 et les dernières exécutions des dirigeants de l’ordre. Ceci a supposé l’un des pillages les plus importants de l’histoire.

Les châteaux templiers d’Espagne sont parmi les plus spectaculaires de cet ordre. Voici  où les trouver et comment les visiter.

Châteaux Templiers : Château de Miravet

L’Èbre était jusqu’à l’arrivée du chemin de fer une artère de communication commerciale de premier ordre entre Saragosse et la Méditerranée. C’est pour cette raison que depuis 1153 les Templiers modifient le château pour en faire une forteresse – un monastère cistercien d’où prier Dieu et administrer son tâche terrestre. Pour assurer l’invulnérabilité de leur soi-disant “tour au trésor”, ils ont élevé une barbacane de 25 mètres de haut. Lors de votre visite à cette forteresse spectaculaire, faites bien attention à ce que l’on appelle la “Tour du Sang“, car c’est là que les derniers chevaliers qui refusaient de se rendre aux troupes du roi d’Aragon furent exécutés. Visitez notre site avec des infos pratiques pour visiter Miravet.

Vue de Miravet et son château au sommet

Vue de Miravet et son château au sommet

Châteaux Templiers : Château de Ponferrada

La protection du Chemin français était l’une des missions des Templiers en Espagne, une tâche qu’ils partageaient avec l’ordre de Saint-Jacques. À partir de 1178, les Templiers transforment la forteresse située au sommet de la colline de Ponferrada en l’une des plus grandes et des plus imperméables de la péninsule. Trois ceintures défensives construites sur ses huit mille mètres carrés de superficie. Objet de nombreuses réformes depuis le XIVe siècle, la tour de “El Malvecino” est l’un des bâtiments templiers encore debout. Pour plus d’infos et pour organiser votre visite, consultez notre page sur Ponferrada.

Château de Ponferrada

Château de Ponferrada

Châteaux Templiers : Château de Peñíscola

L’imposante forteresse de Peñíscola est associée au célèbre film El Cid (version de Charlton Heston) et à la figure du pape Pierre de Lune (qui s’y réfugia jusqu’à sa mort en 1423). Beaucoup l’appellent “le château du Pape Luna”. Mais la vérité est qu’à l’intérieur des murs inclinés – construits au XVIe siècle – il y a des espaces de style roman construits par les Templiers depuis 1294. Lieu de vues inoubliables et avec toutes sortes d’attraits, voici notre page pour connaitre son histoire et des infos pour le visiter.

Murailles et château de Peñíscola

Murailles et château de Peñíscola

Châteaux Templiers : Château de Montalbán

On sait très peu de l’histoire du château de Montalbán, qui a dû être rénové au milieu du XIIe siècle par les Templiers (sur la base d’une forteresse musulmane). Il était d’usage de confier à cet ordre la défense d’une zone aussi conflictuelle que celle-ci à l’époque. L’accès à la rivière Torcón et la défense de la route voisine le justifiaient. Mais un peu moins d’un siècle plus tard – en raison de la bataille décisive de Navas de Tolosa (1212) – la frontière fut déplacée à plus d’un centenaire de kilomètres au sud. C’est pourquoi cette forteresse perde son rôle défensif pour être complètement abandonnée à un moment non déterminé. Il est actuellement en ruine. C’est un endroit isolé avec un accès compliqué. Sur l’autoroute CM 2009 – à 5 kilomètres de San Martín de Montalbán – se trouve le détour vers le site isolé où se trouvent ses ruines. Le village voisin de La Puebla de Montalbán est le point de départ habituel de cette intrépide excursion (voici notre page spécialisée).

Château de Montalbán

Château de Montalbán

Châteaux Templiers : Château de Jerez de los Caballeros

En 1238, les Templiers aident le roi Alphonse IX à conquérir la forteresse arabe de ce qui allait devenir Jerez de los caballeros. Devenue une zone frontalière dangereuse et les Templiers ayant contribué à sa prise, le roi leur confie sa défense et ils réforment le château pour sa nouvelle double tâche : forteresse et monastère.

Château de Jerez de los Caballeros

Château de Jerez de los Caballeros | Juan Ismael Santana

Châteaux Templiers : Château de Monzón

En 1143, à la suite du Traité de Gérone, les Templiers reçoivent le château de Monzón, qu’ils renforcent et adaptent à sa nouvelle double fonction : militaire et monastique. L’extérieur de la forteresse remonte aux siècles postérieurs, mais à l’intérieur il y a de nombreux aspects de l’architecture romane d’origine templière. Ce château est entré dans l’histoire comme le lieu où les chevaliers de cet ordre ont protégé et formé le futur roi Jacques Ier “le Conquérant” d’Aragon ; un fait historique qui est commémoré chaque année.

Château de Monzón sur le sommet rocheux

Château de Monzón sur le sommet rocheux


About the author

Autres nouvelles intéressantes
Nombreux sont les châteaux espagnols que l’on a vu sur le petit comme sur le Más información
Qui a dit que la nature ne se vit qu'en été ? Castille-La Manche possède Más información
Il y a beaucoup de villes espagnoles qui ont des places spectaculaires. Que ce soit Más información