Le chemin de randonnée de Charles V, une promenade à travers les Asturies qui reçurent l’empereur

La route de Charles V à travers les Asturies présente un itinéraire de 11,5 kilomètres de faible difficulté qui permet de voir de beaux villages et paysages asturiens. L’arrivée de l’empereur Charles V en Espagne il y a cinq siècles signifia un changement dans l’histoire, lorsqu’il rencontra le pays qu’il allait gouverner. Cette première rencontre eut lieu à Tazones, où Charles V débarqua en septembre 1517 venant des Flandres. En fait les habitants de ce petit village situé sur la côte ont d’abord pensé que le débarquement de l’empereur était une attaque.

Maison de pêcheur dans le village de Tazones

Maison de pêcheur dans le village de Tazones | shutterstock

Une fois la vérité connue, l’empereur partit du village de pêcheurs de Tazones pour Villaviciosa, en particulier pour la famille Hevia, où il passa sa première nuit et se reposa pendant quelques jours. C’est un petit parcours de moins de trois heures. Entre les deux villages, l’itinéraire suit l’estuaire de Villaviciosa, connu pour être la meilleure zone humide des Asturies. Un parcours historique qui allie nature et ethnographie, où le produit le plus populaire est le cidre. De plus, depuis l’estuaire, sur la route de Charles V à travers les Asturies, vous pouvez voir l’un des rares moulins à marée encore debout.

Celui qui arriva a Tazones fut le prince Charles de Gand

En fait, ce n’est pas Charles V qui débarqua à Tazones il y a cinq cents ans, mais le jeune prince Charles de Gand. Plus tard, il deviendra le roi Charles I d’Espagne, Empereur du Saint-Empire Romain Germanique connu sous le nom de Charles V, qui devint l’homme le plus puissant jusqu’au milieu du XVIe siècle. Ainsi, avec un voyage en bateau depuis la Flandre, il arrive dans les terres asturiennes pour prendre possession des royaumes des Rois Catholiques, ses grands-parents. De Tazones, il se rend à Villaviciosa, où il passe quatre jours pour reprendre la route vers Valladolid. Là, il sera sacré Roi en février 1518.

Estuaire de Villaviciosa

Estuaire de Villaviciosa | shutterstock

Cependant, nous nous concentrerons sur la route de Charles V à travers les Asturies faite entre Tazones et Villaviciosa, où le futur roi a pu voir les hameaux de ces localités, de nos jours déclarées Sites Historiques et Artistiques. Une route qui regorge de paysages marins mais aussi de paysages agricoles, couverts de pommiers desquels le célèbre cidre est ensuite fabriqué. À tout cela, il faut ajouter les images du bel estuaire de Villaviciosa, classé Réserve Naturelle Partielle.

Tout ce que l’on peut voir sur la Route de Charles V à travers les Asturies

Cette route de Charles V à travers les Asturies commence dans le village de pêcheurs de Tazones, à quelques mètres du port, en particulier derrière le restaurant “La Tortuga”. Il y a un panneau qui annonce le début du parcours. L’itinéraire commence par un chemin bordé d’arbres et en pente raide, bien que les vues à la fin du sentier valent la sueur. Après cela, Tazones est laissé en arrière et il faudra marcher un kilomètre jusqu’à la paroisse de Liñero. Sur cette section de la route, vous profiterez d’une belle vue sur les plantations de pommiers de la vallée, ce qui rappelle au randonneur  qu’il est dans la capitale de la pomme.

Tazones

Tazones | Shutterstock

À partir de ce point s’ouvrent de nombreux sentiers de forêt de chaque côté et, compagnon inséparable, l’estuaire de Villaviciosa sur la gauche. Cela conduit au conseil côtier de San Martín del Mar. Une attention particulière à un panneau d’information qui propose une visite à l’église paroissiale, pour laquelle vous n’avez qu’à faire que quelques mètres. Il y a ici un if centenaire du XVIIIe siècle. C’est un texu, un arbre sacré pour les asturiens du nord de notre pays. Dans la mythologie asturienne, il représente le lien du peuple avec les ancêtres. On les trouve généralement à côté des ermitages et des cimetières.

Cascade de Llames

Cascade de Llames | Twitter @turismoasturias

Après ce bref arrêt, vous devez reprendre le chemin jusqu’à ce que vous trouviez un panneau indiquant une déviation pour aller voir la cascade de Llames, inconnue de beaucoup. Bien sûr, pour arriver à la cascade, il faut traverser un ruisseau, donc les chaussures doivent être appropriées.

La route de Charles V à travers les Asturies se poursuit jusqu’à croiser la route As-256, où il faut être très prudent car elle est généralement très fréquentée. Après 200 mètres, un indicateur situé à droite indique le chemin à suivre pour atteindre le dernier village sur la route, Bedriñana. Dans ce joli village, il faut visiter l’église de San Andrés de Bedriñana, car elle est déclarée Monument National et fait partie des églises préromanes de la région asturienne

Architecture dans Villaviciosa

Architecture dans Villaviciosa | shutterstock

En quittant ce village, l’As-256 réapparaît et vous devrez la suivre durant quelques mètres jusqu’atteindre Villaviciosa avec prudence. C’est le point final de la route de Charles V à travers les Asturies. La vieille ville de Villaviciosa est l’occasion de se perdre et de flâner et la famille Hevia où Charles V se reposa quelques jours s’y trouve. C’est actuellement un office de tourisme et une bibliothèque municipale, bien qu’à l’étage supérieur vous pouvez visiter une exposition très intéressante qui traite de l’histoire du débarquement de Charles V et des appartements utilisés par le monarque.

Église de San Salvador de Valdediós

Église de San Salvador de Valdediós | shutterstock

À Villaviciosa, il faut prendre tout son temps pour connaître l’ensemble architectural formé par l’église San Salvador de Valdediós (communément appelée El Conventín), l’église Santa María et le couvent monacal. De toutes les œuvres romanes et préromanes de “La Villa” (c’est ainsi que Villaviciosa est connue), c’est l’un des groupes les plus remarquables. D’origine remontant au IXe siècle, il est déclaré Patrimoine Mondial par l’Unesco.

Église de Santa Maria de la Oliva

Église de Santa Maria de la Oliva | shutterstock

Pour compléter la visite, dans La Villa se trouve l’église de Santa María de la Oliva. Il s’agit d’un temple roman qui présente des éléments de transition vers le gothique datant du XIIIe siècle. Il est déclaré Monument National.


About the author

Setenil de las Bodegas, un village unique d’Andalousie

Setenil de las Bodegas est l'un des villages de la belle route des villages blancs de Cadix, située dans la Read more

Jerez de la Frontera, la ville du vin et du cheval

La ville Jerez de la Frontera est connue dans le monde entier grâce à ses vins et ses chevaux. Ses Read more

Marbella, la ville de luxe de Malaga en Andalousie

Marbella possède un climat parfait et a su préserver sa vieille ville ce qui en fait un site très agréable Read more

Frigiliana, un beau village blanc de Malaga

Frigiliana est un ancien bastion des montagnes de la Sierra d’Almijara qui a été le théâtre d'une célèbre bataille lors Read more

Que voir à Saragosse, 10 lieux de la capitale de l’Èbre

Saragosse est l'une des plus grandes villes d'Espagne. C'est la cinquième plus grande ville d'Espagne, derrière Madrid, Barcelone, Séville et Read more