Niembru, des plages de rêve et des cimetières effrayants | Le Refuge du Week-end

Quelle aventure que de découvrir la commune de Llanes, définie par la présence constante de la mer Cantabrique. Avec des coins aussi curieux que la plus petite plage du monde et une nature authentique et intacte. On peut voir ça à Niembru, dont le cimetière voisin a servi de décor à plusieurs films d’horreur et dont les plages sont tout sauf terrifiantes. C’est ainsi qu’on peut visiter l’un des paysages les plus surprenants de la côte asturienne.

Un peu d’histoire

Niembru vu du ciel

Niembru vu du ciel. | Shutterstock

L’église paroissiale Nuestra Señora de los Dolores, avec son cimetière, joue le rôle principal comme monument identifiant du lieu. Ce coin des Asturies, est fort conditionné par la mer Cantabrique ou golfe de Gascogne. La commune, en général, est consacrée à l’activité maritime. Depuis que l’industrie de la pêche a commencé à prospérer au XVIe siècle, de nombreuses personnes ont été liées à ces eaux et à leurs possibilités. C’est ainsi que les choses se sont passées jusqu’à aujourd’hui.

Les clés de Niembru

Église Nuestra Señora de los Dolores

Église Nuestra Señora de los Dolores. | Shutterstock

La raison pour laquelle le nom de Niembru est devenu populaire dans l’univers touristique est liée à l’église et à son emplacement. Elle est située entre Barro et Niembru, sur l’estuaire de Barro qui sépare les deux villes, créant un panoramique spectaculaire. L’image de l’église sur les eaux de l’estuaire a commencé à faire le tour du monde en tant que point d’arrêt sur le Chemin du Nord, l’un des Chemins de Compostelle les plus transités.

Il faut voir le village à marée haute, tôt le matin, lorsque les eaux permettent à son image de se refléter dans l’estuaire. Ce n’est pas en vain qu’il a été le lieu de tournage de plusieurs films qui avaient besoin d’un endroit plein de mystère. Lorsque la marée descend, l’image change complètement, et il faut alors le regarder à nouveau. Cela vaut la peine, d’une manière ou d’une autre, tout comme il vaut la peine de s’arrêter et d’analyser ces changements.

La plage de Torimbia

La plage de Torimbia. | Shutterstock

Ce village tranquille, idéal pour se reposer quelques jours, est situé dans un environnement magnifique. En dehors de cet endroit tiré d’une histoire d’horreur, Niembru possède des plages aux environs qui offrent une expérience fantastique pendant les mois d’été, mais aussi à d’autres moments de l’année. La plage de Torimbia est située sous des falaises qui s’étendent sur 500 mètres. La plage de Toranda, avec son sable blanc et ses fortes vagues, mérite également d’être mentionnée. Où que vous alliez, vous trouverez un mirador naturel sur le paradis asturien.

Lieux près de Niembru

Église et cimetière Nuestra Señora de los Dolores

Église et cimetière Nuestra Señora de los Dolores. | Shutterstock

La plus petite plage du monde, la plage de Gulpiyuri, est un endroit parfait à découvrir en une matinée pour apprécier ses singularités. Elle crée un autre panoramique qui attirera l’œil de celui qui regarde. En allant vers l’ouest, la plage de Cuevas del Mar, étroite et entourée de formations karstiques, est également un recoin qui mérite l’attention du voyageur. À vingt minutes de ce village pittoresque, Ribadesella est une autre destination fantastique. Il offre une large gamme d’options touristiques et gastronomiques. Il s’agit de l’un des villages de pêcheurs les plus acclamés de la côte asturienne.

L’église et le cimetière de Niembru dans les Asturies

L’église et le cimetière de Niembru dans les Asturies. | Shutterstock

Une escapade parfaite pour l’automne, un moment idéal de l’année pour se laisser emporter par le mystère asturien. Un lieu parfait pour se détendre en toute tranquillité, pour flâner le long de ses belles plages, pour s’émerveiller de son image de carte postale et pour découvrir les environs. Quand il s’agit des Asturies, on n’en voit jamais assez.


About the author