Arucas – Gran Canaria

Este es un elemento de encabezado personalizado

Cette riche ville bananeraie située à l’est de Las Palmas de Gran Canaria, est connue pour sa bataille annuelle des fleurs et pour son impressionnante église paroissiale du début du XXe siècle, semblable à une cathédrale continentale.

Planifiez votre escapade à Arucas

L’itinéraire dans cette municipalité historique prendra environ une demi-journée. Arucas surprend avec une belle disposition urbaine avec plein de lieux de grand intérêt culturel qui fascinent ses visiteurs, tels que l’église de San Juan Bautista, le beau marché municipal ou l’Usine de Rhum. Ce village peut servir d’excellente base pour des excursions dans la région; si vous prennez la GC-2 à l’est, il y a la ville de Palma de Gran Canarias, au sud se trouve Teror et à l’ouest le beau Parc Rural de Doramas. A Arucas il y a plusieurs entreprises de tourisme actif, aussi bien en mer qu’en montagne. Les options pour manger ou se loger dans la région sont rassemblées dans nos pages pour Dormir à Arucas et Manger à Arucas.

Voulez-vous connaitre cet endroit?

Dénommé par les aborigènes Arehucas, elle s’est développée sur le versant de la montagne d’Arucas, un ancien volcan.

En septembre de 1481 se produisit la bataille dans laquelle les troupes de Pedro Vera blessérent à mort le caudillo Doramás et ce qui supposa le déclin de la résistance des indigènes contre les envahisseurs.

Entre 1501 et 1502 la terre fut distribuée parmi les conquérants, étant Tomás Rodríguez de Palenzuela à qui on attribue la fondation de la population actuelle. Dans la soi-disante Villa de Abajo, en 1502, fut construit l’ermitage de San Juan, sur laquelle en 1515 une église de dédie à ce saint serait construite.

Un milieu du XVIe siècle, fut créé une «heredad de aguas» (Domaine des Eaux) et, en 1572, le chevalier Pedro Cerón créa un Mayorazgo, constituant une unité de production des terres avec des plantations de canne à sucre et plusieurs moulins à raffiner du sucre; tout cela a été d´une grande prospérité, mais ça a durée jusqu’au début de la concurrence au XVIIe siècle de l’Amérique et l’usure écologique.

Qué ver en Arucas
El Jardín de la Marquesa en 1900

Dénommé par les aborigènes Arehucas, elle s’est développée sur le versant de la montagne d’Arucas, un ancien volcan.

En septembre de 1481 se produisit la bataille dans laquelle les troupes de Pedro Vera blessérent à mort le caudillo Doramás et ce qui supposa le déclin de la résistance des indigènes contre les envahisseurs.

Entre 1501 et 1502 la terre fut distribuée parmi les conquérants, étant Tomás Rodríguez de Palenzuela à qui on attribue la fondation de la population actuelle. Dans la soi-disante Villa de Abajo, en 1502, fut construit l’ermitage de San Juan, sur laquelle en 1515 une église de dédie à ce saint serait construite.

Un milieu du XVIe siècle, fut créé une «heredad de aguas» (Domaine des Eaux) et, en 1572, le chevalier Pedro Cerón créa un Mayorazgo, constituant une unité de production des terres avec des plantations de canne à sucre et plusieurs moulins à raffiner du sucre; tout cela a été d´une grande prospérité, mais ça a durée jusqu’au début de la concurrence au XVIIe siècle de l’Amérique et l’usure écologique.

Jusqu’en 1813, la ville ne se débarrassa pas du joug des oligarques locaux, se séparant du Mayorazgo de Arucas et devenant une mairie constitutionnelle.La culture de la cochenille, de la banane, du tabac diversifiat et élargit la base économique de la localité, l’enrichissant. Les ressources générées permirent de construire de nombreuses infrastructures et jardins.

En 1894, la reine régente Maria Cristina reconnut tant de progrès en lui accordant le titre de ville. En 1911, le roi Alphonse XIII créa le marquisat d’Arucas au profit de Ramón Madán.

En entrant dans la zone urbaine d’Arucas, il est inévitable, compte tenu de sa monumentalité, de ne pas regarder l’imposante église de San Juan Bautista; ici nous allons commencer notre visite à Arucas. C’est un projet coûteux élaboré par Manuel Vega y March qui s’inspire clairement des temples du gothique tardif européen. Elle fut consacrée en 1917, bien qu’elle ne fut pas finie définitivement que jusqu’en 1977. Ses façades sont sculptées avec de la pierre locale. Il faut y signaler les peintures de Cristóbal Hernández de Quintana et ses vitraux qui contribuent à maintenir l’esthétique des vieilles cathédrales gothiques. Le Christ (de fin de S. XVII) installé dans la chapelle principale est remarquable. Suspendue au-dessus de la nef il y a une lampe de bronze de dimensions énormes, acquises en 1922. Il y a aussi des retables importants comme ceux de saint François d’Assise et les images baroques de San Blas et la Vierge del Rosario, tous du XVIIIe siècle. Il faut aussi mentionner le San Juanito (XVIIIe siècle) de proportions réduites qui est placé sur la cuve de la chapelle baptismale. Enfin, le Christ de la Buena Muerte, qui est l’œuvre du sculpteur local, Manuel Ramos, vous surprendra par sa qualité.

En outre, la Plaza de San Juan offre un bon ensemble de maisons remarquables comme celle de Barbosa (s. XVIII) ou celle de Rafael Ponce de Armas (s. XIX), en dehors de la Casa del Cura (s. XVII).

Les «Casas Consistoriales» (Mairie) furent mises en service après 1875. Le résultat est une magnifique propriété à façade urbaine dotée d’arcs en plein cintre et ornée de motifs végétaux; le point culminant est sans aucun doute le patio central qui distribue le reste des salles. Sur la rue Leon y Castillo se trouve la Maison de la Culture, dans un ancien bâtiment du XVIIème siècle dont le plus remarquable est sa cour.

Le magnifique Marché Municipal (1882) est l’un des plus importants à voir à Arucas et son esthétique répond aux caractéristiques habituelles de l’éclectisme du XIXe siècle. Le Nouveau Théâtre est également intéressant, inauguré en 1906.

Fachada de la Iglesia de San Juan Bautista

Le Musée Municipal se trouve dans la Casa del Mayorazgo ou de Gourié (XIXe siècle) et expose des œuvres d’artistes locaux.

Ramón Madam et María del Rosario González, qui occupairentt autrefois le premier titre de marquis de Arucas, promurent la construction de la soi-disante Maison et Jardin de la Marquesa, une imposante propriété située à un kilomètre du centre-ville. L’ensemble conserve son aspect romantique. Le manoir fut construit vers 1880 mais le plus singulier est le jardin (de style anglais et français) de plus de 7.000 mètres carrés, avec une variété infinie de plantes, principalement des palmiers.

A proximité, sur la rue Gourié, se trouve le bâtiment qui abrite le siège de l’Heredad de Aguas de Arucas y Firgas, dont l’existence a facilité la prospérité de la ville. Le bâtiment, de 1909, a une tour de horloge.

Une autre visite intéressante nous emmène dans les anciennes installations de l’Usine à Rhum d’Arehucas (1884), où sont expliqués le porcessement du produit et l’histoire de l’entreprise elle-même, fournisseur depuis 1892 de la Maison Royale Espagnole. Il y a eu tellement de personnalités qui ont visité cette usine qu’il y a même une “Cave de Célébrités ” en activité.

Puis que à Arucas la pierre a un grand rôle, vous pouvez visiter une ancienne carrière de pierre où ils se souvienent de la tradition de ces œuvres depuis au moins le XVIe siècle et qui est associée à sa populaire “pierre bleue”. Le témoignage le plus représentatif de son importance est l’église paroissiale, où le travail de ces «ouvriers» est évident.

Vous ne devriez pas manquer l’occasion de monter à l’ancien volcan de la Montaña de Arucas, avec des vues panoramiques.

Dans la municipalité d’Arucas il y a plusieurs plages de grande beauté, comme San Andrés et Bañaderos.

Vous devez voir

Vista de la Iglesia de San Juan Bautista
Plaza Mayor, Ayuntamiento

Informations pratiques

Coordonnées

28° 7′ 6.41″ N, 15° 31′ 23.6″ W

Distances

Las Palmas de Gran Canaria 12 km, Aeropuerto de las Palmas 37 km, Gáldar 16 km

Stationnement

Il est plus pratique de laisser le véhicule à proximité des voies d’accès à la zone urbaine.

Altitude

400 m

Habitants

36 852 (2013)

Festivités de San Sebastián (20 janvier), Carnaval, Fêtes de San Juan Bautista (24 juin), Fêtes de Santa Lucía (13 décembre)

Foire au Bétail (San Juan, juin), Fête de la Bataille des Fleurs (San Juan, juin)

Carrières de pierre, Pierre, Bois, Calados de Canaries, Broderie, Vannerie, Couteaux, Instruments de musique

Autres destinations à proximité

[image-carousel category=”arucas canarias lugares”]


About the author

Autres nouvelles intéressantes
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Demeure de la Virgen del Pino" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Cette localité mariale de Gran Canaria est Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Ville de faycanes et rebelles" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]La deuxième plus grande ville de Gran Canaria Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Où les Holandais furent vaincus " font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Cette ville de Gran Canaria est située Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Berceau de Fernando Guanarteme et d´un artisanat excellent" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Dans cette localité du nord Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="De la seigneurie ecclésiastique au centre international du théâtre" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]La belle et traditionnelle Más información