Que voir à León, une ville monumentale

León n’est peut-être pas l’une des villes les plus connues et les plus visitées d’Espagne, mais c’est précisément l’une des raisons de la visiter. Située au nord-ouest de la péninsule ibérique, et étape quasi obligatoire du célèbre chemin de Compostelle, la ville de León offre aux voyageurs un certain nombre de choses intéressantes à voir. Une ville pleine d’histoire et de monuments à découvrir !

Cathédrale de León

Vitraux de la Cathédrale de León

Vitraux de la Cathédrale de León. | shutterstock

Sans aucun doute, la cathédrale est le site essentiel numéro un à voir à León. Un monument colossal qui gouverne la ville depuis les hauteurs et qui captive par sa seule présence. De style gothique, elle a été construite au XIIIe siècle sur les ruines d’un temple antérieur et est devenue depuis le cœur spirituel de León.

Cathédrale de León

Cathédrale de León. | shutterstock

S’il y a une chose qui se distingue, ce sont ses incroyables fenêtres et rosaces, près de 2 000 mètres carrés de vitraux en couleurs d’origine médiévale, l’une des meilleures collections du monde. En plus de cet espace, il est également possible de visiter le musée de la cathédrale et le cloître, dont la collection couvre des siècles d’histoire de l’art.

Tapas à León : quartier Húmedo et quartier Romántico

Rue Herreros dans le quartier Húmedo

Rue Herreros dans le quartier Húmedo. | shutterstock

Les deux quartiers les plus célèbres sont situés dans le cœur historique, séparés par la rue Ancha, l’avenue qui va de la cathédrale de León à la maison Botines de Gaudí. Le quartier Húmedo est le plus connu, un labyrinthe de rues qui tire son nom de la multitude de tavernes qui existent depuis longtemps. Le point principal du quartier est la place San Martín. L’endroit idéal pour manger des tapas et boire quelques verres de vin.

Au nord de la rue Ancha et à côté de la cathédrale de León, on trouve le quartier Romántico, une zone qui était auparavant reléguée au second plan en termes de loisirs et de gastronomie dans la ville, mais qui, en quelques années, a obtenu la reconnaissance qu’elle mérite, attirant l’attention des habitants et des touristes qui viennent découvrir cette destination de Castille-et-León à tout moment de l’année.

Collégiale royale de San Isidoro

Collégiale royale de San Isidoro

Collégiale royale de San Isidoro. | shutterstock

La collégiale royale de San Isidoro est l’un des meilleurs exemples d’architecture romane en Europe. Un complexe riche de 1000 ans d’histoire qui a accueilli les premiers tribunaux démocratiques du monde, les Cortes de 1188, avec Alfonso IX. Au fil des siècles, il a connu de multiples utilisations et modifications, et a même servi de refuge aux Français pendant la guerre d’indépendance (1808-1812).

À l’intérieur se trouve le Panthéon des rois, lieu de repos des rois et connu sous le nom de “chapelle Sixtine de l’art roman”, en raison des peintures murales du 11e siècle sur son plafond qui racontent l’Évangile comme s’il s’agissait d’un roman graphique.

Maison Botines, l’œuvre d’Antonio Gaudí à León

Maison Botines de Gaudí

Maison Botines de Gaudí. | shutterstock

Le célèbre architecte Antonio Gaudí a construit trois édifices hors de Catalogne, dont la maison Botines, en plein centre de León. L’extérieur fait penser à un château médiéval avec des tours pointues à chaque coin. Une merveille, quelle que soit la façon dont vous la regardez. Devant la façade principale, vous trouverez une sculpture de Gaudí lui-même assis sur un banc.

La Grand-Place, un lieu essentiel à voir à León

Grand-Place de León

Grand-Place de León. | shutterstock

Cette élégante place est située dans le quartier Húmedo. Au Moyen Âge, elle abritait un important marché de produits agricoles. C’était également le lieu principal des célébrations, des corridas et des exécutions. Après un énorme incendie en 1654, elle a été démolie et la place que nous connaissons aujourd’hui a été construite. Elle présente le dessin typique des places castillanes et se trouve dans un formidable état de conservation.

Palais des Guzmanes

Palais des Guzmanes à côté de la Maison Botines

Palais des Guzmanes à côté de la Maison Botines. | shutterstock

Ce qui est aujourd’hui la Députation de León était autrefois l’un des palais de l’une des familles les plus importantes du royaume : les Guzmanes. Sa façade principale et sa cour sont de véritables merveilles. Des visites guidées du bâtiment sont organisées et peuvent être réservées à l’entrée.

Murailles romaines et médiévales de Leónç

Murailles de León

Murailles de León. | wikimedia

Dans toute la ville, vous pouvez voir les vestiges des murailles de León qui protégeaient autrefois le centre-ville. D’un côté, vous pouvez admirer la muraille romaine, du IIIe siècle, connue sous le nom de “muraille des cubes”, en raison de la forme semi-circulaire de ses tours.

C’est un symbole de León, dont certaines zones ont été perdues mais d’autres sont encore debout. Les zones où on les voit le mieux sont l’avenue Cubos et la rue Ramón y Cajal. À titre de curiosité, dans la rue Ruiz de Salazar, on peut voir une petite partie de la muraille, dont les pans ont été utilisés pour la construction de logements.

Place du Grano

Place du Grano avec l'église Nuestra Señora del Mercado au fond

Place du Grano avec l’église Nuestra Señora del Mercado au fond. | shutterstock

L’une des plus belles places à voir à León est sans aucun doute la place du Grano, totalement pavée, avec une touche très médiévale. Aujourd’hui, elle conserve une belle maison à portiques et l’église Nuestra Señora del Mercado, datant du 11e siècle.

Couvent San Marcos

Église du Couvent San Marcos

Église du Couvent San Marcos. | shutterstock

Le couvent San Marcos est un autre des joyaux de la Renaissance hispanique de León, situé à la périphérie du centre historique et utilisé comme Hôtel-Parador de León depuis 1964. Peut-être le meilleur hôtel de toute la ville, rénové et rouvert en 2021. Ce bâtiment a été érigé au XVIe siècle pour abriter l’Ordre de Santiago. De même, les coquilles de la façade principale témoignent de son lien avec le chemin jacobéen de Compostelle.

Façade principale du Couvent San Marcos

Façade principale du Couvent San Marcos. | shutterstock

Comme nous l’avons dit, San Marcos est aujourd’hui un hôtel, ce qui oblige de visiter les parties communes en toute discrétion. Il convient toutefois de noter que l’ancien couvent abrite également une partie de ce que l’on appelle le Musée de León. Bien qu’il soit payant, le prix est en fait très abordable et vous permet de visiter des lieux tels que l’église du couvent ou le cloître Renaissance.

MUSAC (Musée d’art contemporain de Castille-et-León)

MUSAC de León

MUSAC de León. | shutterstock

Le Musée d’art contemporain de Castille-et-León abrite plus de 1 650 œuvres de plus de 400 artistes espagnols et léonais, ainsi que d’artistes internationaux. Les œuvres les plus anciennes datent de 1992, et l’une de ses galeries les plus impressionnantes est celle consacrée au XXIe siècle. Ouvert au public en 2005, il a été conçu par les architectes Luis Mansilla et Emilio Tuñón.

Comme grande curiosité, la façade principale présente une mosaïque de cristaux de près de 40 couleurs obtenue par la numérisation de l’un des plus importants vitraux de la cathédrale de León.


About the author