Voir les étoiles en Estrémadure depuis les belvédères les plus spectaculaires

La pollution lumineuse est une chose avec laquelle la plupart des habitants, en particulier ceux des grandes villes, sont habitués à vivre. Cependant, il est difficile de réaliser son impact tant que l’on n’est pas devant un ciel pur. La façon dont elle affecte la nature, en particulier les oiseaux et les insectes, est un sujet brûlant dans la recherche scientifique. Malgré l’impossibilité de contempler les constellations ou la Voie Lactée, dans des villes comme Barcelone, Madrid, Séville ou Santander il y a des lieux où ce spectacle est présent dans son absolu. En Estrémadure, il existe plusieurs belvédères célestes, qui font partie d’un projet du gouvernement autonomique, où l’on peut s’émerveiller à nouveau face à l’espace.

Estrémadure

Château de Trevejo dans les montagnes de Gata, future situation d’un belvédère. | Estrémadure

Le ciel nocturne d’Estrémadure

Divers facteurs font de l’Estrémadure un endroit exceptionnel pour un tourisme loin des masses. Malgré des sites aussi connus comme Trujillo et son atmosphère médiévale, Mérida et ses restes romains ou Cáceres et son centre historique enviable, il existe de nombreuses alternatives pour ceux qui veulent quelque chose de plus isolé. Ainsi, la basilique wisigothique de Santa Lucía del Trampal offre une expérience aussi intime que l’ancienne ville romaine de Cáparra. C’est précisément à cet endroit que se trouve l’un des belvédères célestes d’Estrémadure.

Estrémadure

Belvédère la Helechosa. | Estrémadure

Tout cela encadré dans un projet du gouvernement régional d’Estrémadure qui fait partie de deux autres à niveau international. D’une part, le tourisme astronomique Destinos Starlight  et d’autre part, le STARS4ALL ou la volonté européenne de faire prendre conscience de la pollution lumineuse. Pour cela, une carte céleste a été affichée à chacun des emplacements choisis. Sous forme de grosse pierre artificielle blanche et ronde, elle s’illumine automatiquement la nuit pendant quelques heures. Il y a aussi des balises qui vous dirigent vers la carte de pierre.

Extremadura

Symbole distinctif du projet Extremadura, Buenas Noches.

Une fois sur place, vous pouvez voir les formations d’étoiles simplement avec des jumelles. Des lieux historiques aux parcs naturels, il y a tout plein de sites entre lesquels choisir. Malgré tout, il est bon de faire attention au moment de l’année où vous pouvez voir ce qui est décrit sur la carte des étoiles. Grâce à cela, ce sont des destinations privilégiées réparties entre le printemps, l’été, l’automne et l’hiver. Un excellent complément à des événements comme les Perséides. Voici les lieux qui hébergent actuellement les belvédères qui à l’avenir, incluront par exemple, Trevejo.

Cáparra

estremadure

Longue exposition à l’Arc de Caparra. | Extremadura, Buenas Noches

Déjà citée, cette enclave est reliée à la Route de l’Argent, une ancienne voie romaine désormais convertie en Chemin de Compostelle. Enclave située en pleine campagne, dans la province de Cáceres. Littéralement au milieu de nulle part, ce belvédère est principalement destiné aux saisons de printemps et d’été. Entouré de ruines romaines, ce que l’on remarque le plus est l’arc de Cáparra, de quatre côtés, unique en Espagne.

Olivenza

Extremadura

Enclave du mirador céleste d’Olivenza. | Extremadura, Buenas Noches

La petite ville frontalière par excellence d’Estrémadure n’a pas son mirador dans son agglomération même. Il faut aller depuis Olivenza jusqu’au village de Villarreal et de là suivre un joli sentier jusqu’au bord du Guadiana. Avec le pont d’Ajuda au nord et face au Portugal, un ciel spectaculaire s’étend. Dans ce cas, les eaux du fleuve aident à générer des jeux de lumière avec les étoiles réellement impressionnants. Le moment idéal pour y aller est le printemps-été.

Granadilla

Extremadura

Château de Granadilla, près du mirador. | Extremadura, Buenas Noches

L’aspect fantomatique de Granadilla vous aide à passer quelques heures uniques à contempler son ciel nocturne. Cette ville a été réquisitionnée par l’État afin de construire le barrage Gabriel y Galán. Cependant, contrairement à d’autres populations vouées à l’immersion, l’eau ne l’a jamais recouverte. Un projet gouvernemental a réhabilité l’endroit durant des décennies, rendant l’aspect d’autrefois à sa rue principale, son église ou son château. L’été et l’automne sont les meilleures saisons pour le visiter en tant qu’observatoire nocturne.

La Roca de la Sierra

Extremadura

Alentours nocturnes du Rocher de la Sierra. | Extremadura, Buenas Noches

Près d’un petit village non loin de Badajoz ou d’Alburquerque, se trouve le mirador suivant. Comme pour Olivenza, il faut sortir du village pour atteindre la zone d’observation. C’est une promenade confortable d’environ trois kilomètres. Puisque les périodes les plus favorables sont le printemps et l’été, une bonne idée est de prendre la voiture et d’en profiter pour faire une autre visite nocturne : À 25 minutes à peine, le Dolmen de Lácara se dresse inamovible. Ce sera une excursion vraiment complète.

Monfragüe

Extremadura

Belvédère de Monfragüe. | Extremadura, Buenas Noches

En plus d’être un Parc Naturel aux possibilités infinies et d’héberger une faune très importante, vautours et aigles impériaux inclus, Monfragüe est un point important de l’Estrémadure, Bonnes Nuits. L’emplacement du Mirador est l’Hospedería de Monfragüe, à Torrejón el Rubio et sa meilleure période : l’été et l’automne. De cette façon, on combine une visite de tourisme actif et nature avec vues imprenables sur la Voie lactée.

Montánchez

Extremadura

Château de Montánchez. | Extremadura, Buenas Noches

Avec un cimetière considéré comme l’un des plus beaux et un puissant château médiéval, Montánchez est un village bien connu au centre de l’Estrémadure. C’est précisément dans sa forteresse qu’est situé le mirador céleste, de meilleure utilisation en été comme en automne. Un environnement culturel riche qui gagne beaucoup la nuit. De plus, il a l’avantage de se trouver dans un espace relativement urbain, ce qui en fait l’un des plus accessibles de tout le réseau.

La Cocosa

Extremadura

Alentours nocturnes du mirador de La Cocosa. | Extremadura, Buenas Noches

Badajoz possède l’un des miradors célestes d’Estrémadure à ses côtés. C’est celui qui est associé au centre de La Cocosa. Le nom peut être familier à cause de la célèbre villa romaine située à seulement trois kilomètres. C’est pourquoi, vous pouvez la visiter l’après-midi, manger quelque chose pour prendre ensuite le temps d’aller observer le ciel. Près de la construction moderne, se trouve le point d’observations idéales en hiver comme au printemps.

Campiña Sur

Extremadura

Mirador de l’Alcazaba de la Reina. | Extremadura, Buenas Noches

Ce territoire qui borde la Sierra de Hornachuelos et Huelva possède le mirador qui est dans l’Alcazaba de la Reina, à côté du village qui lui donne son surnom, juste à côté d’une église. Un paysage d’une grande amplitude qui se continue jusqu’aux proches Montes de Huelva. Comme à Montánchez, les restes d’une forteresse l’accompagnent. De plus, non loin de là, il y a un autre itinéraire de nuit du projet, celui qui parcourt les Fuentes de León, une zone de passage du Chemin de Compostelle venant du sud. Les meilleurs moments pour venir ici sont le printemps et l’été.

La Siberia

Extremadura

Lac de barrage de Cijara, près du mirador de la Siberia. | Extremadura, Buenas Noches

Le carrefour que représente la Sibérie d’Estrémadure se voit clairement lorsque vous regardez la région sur une carte. À l’extrémité nord-est de Badajoz, cette zone est encastrée entre Cáceres, Tolède et Ciudad Real. Son nom curieux vient de son éloignement de la capitale provinciale et a surgi au XIXe siècle. Puebla de Alcocer est l’un de ses villages principaux. Un endroit très isolé, un coin parfait pour y passer une fin de semaine, avec un mirador céleste dans l’un de ses villages: Helechosa de las Montes. En plus de regarder le ciel pour s’émerveiller, surtout en été et en automne, il y a un itinéraire nocturne tout autour du village et de ses environs.

Galizuela

Extremadura

Vues depuis le Mirador de Galizuela. | Extremadura, Buenas Noches

Ce hameau d’Esparragosa de Lares, est à proximité du lac de barrage de La Serena et des routes nocturnes. Un autre point très intéressant est le Cerro de Masa-Trigo. C’est une petite colline entourée d’eau et reliée à la terre dans la province de Ciudad Real, non seulement elle possède un mirador céleste particulièrement recommandé pour le printemps et l’été, mais c’est  aussi le centre de l’un des trois itinéraire. Il convient de noter qu’il fait partie du sud de la Sibérie de l’Estrémadure.

Dehesa de la Luz

Extremadura

Dehesa de la Luz en Estrémadure. | Extremadura, Buenas Noches

Un environnement avec une église isolée, des auberges, des ruines et une végétation typique accompagnent ce mirador. Voici La Dehesa et Arroyo de la Luz. Un espace muséale de l’administration municipale qui permet de comprendre l’impact de ce type de forêt méditerranéenne sur le territoire de l’Estrémadure. Les meilleures saisons pour venir ici voir le ciel nocturne sont l’automne et l’été.


About the author

Autres nouvelles intéressantes
Une partie de la rivière Noguera-Ribagorzana traverse comme une dague l'espace naturel de la chaîne Más información
La plus grande des îles Baléares est particulièrement associée au tourisme. Avec Ibiza, Formentera et Más información
La province de Barcelone est surtout connue pour sa Ville Comtale, la Mecque de l'architecture Más información
Il fut un temps où l'Espagne était un amalgame de trois cultures. Les chrétiens, les Más información
La côte asturienne est l'une des plus connues d'Espagne. C'est pourquoi chaque été est l'une Más información