La Cour des Orangers

La Cour des Orangers, considéré comme le jardin vivant le plus ancien d’Europe, ses origines remontent à la fin du huitième siècle, lorsque commença la construction de l´impressionante mosquée de Cordoue qui, avec l’Alhambra, sont les monuments les plus importants de tout l’art arabe-andalou.

“La mosquée est, sans aucun doute, le premier monument de l’Espagne-España, le plus original et le plus beau», écrivit l’anglais Gerald Brenan. C´est un magnifique exemple de l’union entre l’architecture et le jardinage, un lieu où les rangées d’arbres à l’extérieur sont le prolongement visuel de la grande forêt de colonnes à l’intérieur. Son raffinement reflète la sophistication de la culture d´Al-Andalus et du califat de Cordoue qui vers l’an 1000 était la ville la plus peuplée du monde, avec un million d’habitants, et un centre politique, économique et culturel d’importance  majeure.

La mosquée était un lieu de rencontres religieuses, sociales et politiques, par ce qu´elle pouvait abriter jusqu’à vingt mille personnes. Sur une basilique wisigothe furent construites à la fois la cour et la mosquée, à partir de la décennie de 780, et agrandies plusieurs fois jusqu’en 988. Après la conquête chrétienne de Cordoue en 1236 le temple devint un sanctuaire catholique et un certain nombre de modifications y furent ajutées. Comme une poupée russe, l’immense édifice porte une surprise à l’intérieur: une  cathédrale solennelle dont la construction commença au XVIe siècle, sous le règne de Charles V.

Jusqu´à l’ère chrétienne la mosquée était ouverte sur la cour, permettant ainsi  la pleine fusion entre l’intérieur et l’extérieur, formant un espace continu avec les colonnes et les troncs d’arbres,  initialement des palmiers, des cyprès et des oliviers (l´huile de ceux-ci étant utilisée dans les lampes à huile du temple). Les orangers, qui donnent nom à la cour, furent plantés au  dixième siècle, quand, avec beaucoup d’autres espèces (le citron, l´abricot, la banane, le riz, le coton, la canne à sucre, les palmiers dattiers, l´aubergine …), ils furent apportés par les Arabes en Europe. Ce sont des oranges amères (Citrus aurantium), originaires d’Asie du Sud-Est, dont les fruits ont été utilisés pour des parfums, des confitures et la médecine. Grace à leur grande beauté, ces arbres sont arrivés à devenir les protagonistes du jardinage Hispano-islamique et ils étaient présents dans les rues, les jardins et les cours.

El Patio de los Naranjos

Aujourd´hui dans la cour des Orangers se dressent 98 magnifiques orangers, plantés en rangées, créant une ombre dense et verte toute l’année, avec la valeur ajoutée de leurs beaux et joyeux fruits d’hiver et de leurs fleurs odorantes, qui parfument l’air au printemps. Ils sont  irrigués par un réseau de petits canaux qui parcourent tout le dallage, c´est un autre exemple intéressant de la symbiose du fonctionnel et de l’esthétique, typique des jardins Hispano-islamique. En outre, l’eau rafraîchit l’air, si nécessaire dans ce lieu où les températures estivales atteignent souvent plus de 40 ° C.

Au cours de la période musulmane, la cour des orangers était destinée aux ablutions (bain rituel précédant la prière dans la mosquée), mais c´était aussi un lieu de repos et de rencontre sociale pour les gens de Cordoue. Nous pourrions même le considérer comme le jardin public le plus important de la ville, ouvert à tout le monde pour s’y délecter, évoquant le sort futur des fidèles au paradis, comme annonce un verset du Coran dans l’une des inscriptions à l’intérieur du temple : “N´ayez pas peur, ne soyez pas tristes! Réjouissez-vous plutôt du Paradis qui vous a été promis.” Encore une fois, nous trouvons l’idée intemporelle du jardin liée à la nostalgie du paradis, un endroit idyllique, plein de paix; c´est à dire un véritable jardin spirituel.


POURQUOI CHOISIR LE CHEMIN DU NORD. HISTOIRE. Jusqu’à la fin du premier millénaire, les attaques des maures contre les chrétiens et la difficile traversée des Pyrénées à certaines époques de…

La recette du “Cocido Madrilène” est l’une des plus aimées et désirées par les touristes et les gens du pays quand ils sont à Madrid en Espagne-España. C´est une sorte…

About the author

Autres nouvelles intéressantes
[vc_row][vc_column][vc_column_text] La chaîne de montagnes de Cazorla surnomme le Parc naturel des Sierras de Cazorla, Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text] Le Caminito del Rey de Malaga (Petit Chemin du Roi) est une passerelle suspendue Más información