Le camping sauvage en Espagne, éternel casse-tête

Une jeune femme vient de se réveiller. Des rayons de soleil viennent de l’extérieur, se transformant en de légères couleurs orangées. C’est l’effet de la lumière qui traverse la tente. La jeune fille ouvre la fermeture éclair de l’abri de fortune et est accueillie par la lumière. Le soleil ne brûle pas encore, il n’est même pas perceptible sur le corps. Il est encore tôt dans la matinée. Un troupeau de chèvres de montagne saute d’un rocher à l’autre juste devant elle. Le soleil vient de se lever et les couleurs chaudes se reflètent sur les montagnes environnantes. Soudain, dans la scène, on entend le bruit d’un disque rayé ou d’un verre qui se brise. La jeune femme se réveille. C’était un rêve.

Faire du camping en Espagne dans de telles conditions est, en réalité, presque impossible. L’image que vous en avez peut-être dans la tête est idyllique, spectaculaire… Mais pour y arriver, il faut être clair sur un point : c’est une activité qui demandera du temps de recherche. Ce n’est pas comme se promener et planter sa tente au premier endroit qui se présente. Le camping sauvage est possible, oui, mais avec de nombreuses conditions complexes. Cet article répondra à certaines questions et guidera le randonneur dans l’organisation d’une escapade sans amende.

Camping sauvage et bivouac

Une personne bivouaquant dans la Sierra Nevada

Une personne bivouaquant dans la Sierra Nevada | Shutterstock

Tout d’abord, avant d’organiser une activité de ce calibre, il convient de tenir compte d’une série de concepts qui prêtent parfois à confusion. On peut faire une distinction entre le camping sauvage et  bivouac. Tout d’abord, le camping est une activité dans laquelle une ou plusieurs personnes plantent une tente ou une structure pour quelques jours. Le bivouac consiste à passer la nuit en plein air, sous un ciel étoilé.

Une aventure planifiée

Une fois que ces concepts sont clairs, il est temps de passer à la réglementation. C’est là que réside le problème, le désordre… La question est qu’il n’y a pas une seule règle qui régit la matière, mais des centaines. La raison en est qu’en 2010, toutes les réglementations de l’État en la matière ont été abolies, puisque la Constitution de 1978, comme on le sait déjà, a transféré de nombreuses compétences aux régions autonomes. Parmi elles, celles du tourisme. À leur tour, les réglementations relatives au camping et au bivouac font désormais partie des compétences des municipalités. Il existe donc littéralement des centaines de règlements sur le sujet.

Une tente dans les Pics d’Europe sous le ciel étoilé

Une tente dans les Pics d’Europe sous le ciel étoilé | Shutterstock

Pour toutes ces raisons, lorsqu’il s’agit de faire du camping, il faut d’abord choisir la province, puis la région où l’on veut se rendre afin d’identifier la municipalité. Une fois que vous avez localisé le site en question, la meilleure chose à faire est d’appeler la mairie ou la police municipale pour vous renseigner sur les réglementations en vigueur, car elles changent fréquemment. Avec toutes les données sur le tableau, vous pouvez alors poursuivre l’aventure.

En règle générale…

En tout état de cause, en règle générale, le camping, par définition tel que décrit ci-dessus, est interdit en Espagne. Au lieu de cela, il existe des zones réservées par les autorités compétentes pour le camping gratuit ou pour un prix purement symbolique. Il y a aussi quelques endroits où le camping sauvage est autorisé, avec une autorisation préalable. Comme on l’a dit : la chose la plus sensée est de se bien renseigner.

Une tente dans les hauteurs des Pyrénées

Une tente dans les hauteurs des Pyrénées | Shutterstock

La pratique du bivouac est généralement plus facile de mener à bien, mais tout aussi soumise à de nombreuses règles. Dans de nombreux cas, pour pouvoir passer la nuit à l’extérieur, il faut dormir au-dessus d’une certaine altitude, qui varie selon la municipalité. Une autre loi qui est généralement appliquée est que le bivouac doit se faire à une certaine distance d’un centre urbain et des campings touristiques, entre le coucher et le lever du soleil. Bien sûr, vous ne pouvez pas non plus rester près des rivières ou des lacs, et il est hors de question de camper sur la plage.

Conclusion : si l’on se renseigne à l’avance, on peut trouver des endroits où réaliser son rêve, mais il faudra bien travailler dur dans ses recherches.

About the author