Musée Picasso de Malaga

Le Musée Picasso de Malaga est une pinacothèque qui abrite l’œuvre de Pablo Picasso. Fondée en 2003, il siège au Palais des Comtes de Buenavista. 

Le bâtiment du Musée Picasso de Malaga

Le Palais des Comtes de Buenavista a été construit en 1530 par le conseiller municipal, Diego de Cazalla. C’est un palais de la Renaissance avec deux étages autour d’une cour à arcades.

Au milieu du XXe siècle il est rénové pour héberger le Musée des Beaux-Arts de Malaga. Enfin, et jusqu’à aujourd’hui, il est devenu le siège du Musée Picasso.

Deux maisons annexes au musée ont été acquises pour le nouveau musée. Elles ont été démolies pour la construction d’une salle d’exposition temporaire et d’une salle de réunion.

Avec les découvertes archéologiques de la Malaga phénicienne, une nouvelle extension s’imposait. Une bibliothèque, des installations éducatives, un auditorium et des bureaux ont été ajoutés.

Panoramique des Bâtiments du musée
Panoramique des Bâtiments du musée. ©David Heald

La collection du Musée Picasso de Malaga

L’origine du Musée Picasso réside dans le désir de Pablo Picasso d’exposer ses œuvres dans sa ville. Cependant, les contacts avec le délégué provincial des Beaux-Arts de Malaga, Juan Temboury, n’ont pas été fructueux. 

L’initiative conjointe de Christine et Bernard Ruiz-Picasso, belle-fille et petit-fils de l’artiste, a permis de reprendre le projet.

La collection comprend 223 œuvres de Picasso. Celles-ci ont été regroupées dans un projet  muséal grâce à la collaboration de la Junte d’Andalousie.

En mars 2017, le discours muséologique du Musée Picasso a été modifié. De plus, un nouveau parcours a été effectué, avec une sélection d’œuvres qui ont permis de comprendre l’œuvre de Picasso, de ses débuts à sa maturité.

Cette modification a été nommée Pablo Picasso. Nouvelle collection, et a également bénéficié de la collaboration de la Fundación Endesa.

Un parcours dans le Musée Picasso de Malaga

Dans le droit fil de l’itinéraire de Pablo Picasso. Nouvelle collection, il y a plusieurs sections. Chaque une d’elles nous montre l’évolution de l’œuvre de Picasso avec un parcours chronologique.

Les premières années de la carrière de Picasso sont rassemblées dans la section Aprendiendo a pintar (en apprenant à peindre), qui couvre la période pendant laquelle Picasso apprend avec son père. On y trouve également son étape à La Corogne, Barcelone et Paris.

Son Portrait de Lola (1894) se distingue parmi ces premières années. Une figure féminine est représentée de profil. Les tons bruns et jaunes ressortissent. Le blanc du tissu sur les cheveux contraste également avec le reste de la gamme chromatique.

Portrait de Lola de 1894

Portrait de Lola de 1894 | museopicassomalaga.org

Le portrait comme  miroir correspond aux influences des cultures non européennes dans l’œuvre de Picasso. Dans cette section, des peintures comme Tête de femme (1907) sont particulièrement pertinentes. 

Dans d’autres portraits, comme celui de Busto de mujer (Buste de femme de 1939), les bras croisés derrière la tête, il démontre son originalité. Il réinvente le portrait à partir de sa subjectivité.

Comme dans Les Demoiselles d’Avignon, ce portrait montre aussi l’influence de l’art archaïque.

Entre 1917 et 1924, Picasso se rend en Italie. Là, il a été imprégné d’art classique. Il a également rencontré Olga Khokhlova, une danseuse de ballet qu’il a épousée. 

Les Trois Grâces (1923) font partie de ce moment. Une influence importante de l’iconographie classique peut être observée dans cet ouvrage.

Les Trois Grâces

Les Trois Grâces | museopicassomalaga.org

Frutero (Coupe de fruits de 1919) fait partie de la période cubiste de Picasso. Il représente le même objet sous différents angles. Cette peinture sur fond neutre s’inspire des natures mortes de Cézanne.

Coupe de fruits de 1919

Coupe de fruits de 1919 | museopicassomalaga.org

L’inconscient et la sculpture sont dédiés à l’époque la plus “surréaliste” de Picasso. De plus, à cette époque, vers 1930, il se consacre essentiellement à la sculpture. Bañista tendida (Baigneuse allongée de 1931) est l’une des œuvres exposées de cette période.

Depuis Arte Fascinante, la dernière œuvre à remarquer est Mujer con los brazos levantados (Femme aux bras levés de 1936). Voici Dora Maar, femme qu’elle rencontre en 1936 et qui devient sa compagne.

Femme aux bras levés de 1936

Femme aux bras levés de 1936 | museopicassomalaga.org

La situation de guerre en Espagne en 1936 affecte l’esprit de Picasso. Dans ce tableau, il célèbre son nouvel amour, mais il montre aussi l’intensité de son travail pendant la Guerre civile espagnole.

Infos pratiques pour visiter le Musée Picasso de Malaga

Adresse : 8, rue San Agustín. Palais de Buenavista, 29015 Malaga.
Téléphone : (34) 952 12 76 00
Web : www.museopicassomalaga.org

Les horaires variant tout au long de l’année, vous pouvez les consulter mis à jour ici. De plus, toutes les informations sur les tarifs et les visites groupales sont également incluses.

Pour profiter du centre-ville de Malaga nous mettons à votre disposition le site de conseils. Nous avons également un web pour vous héberger dans cette zone et, en plus, un autre avec des restaurants et des bars près du musée.


About the author

Autres nouvelles intéressantes
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Le Musée des Beaux-Arts de Séville fut inauguré en 1841. C’est l’un des musées des Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]L’Alcázar des rois chrétiens de Cordoue est une construction de défense située sur les rives Más información