Prendre soin de ses pieds sur le Chemin

Prendre soin de ses pieds sur le Chemin de Compostelle est essentiel. Des cloques, des irritations ou même des tendinites apparaissent. Il est donc très important d’apprendre à les soigner et à les guérir et de savoir quand il sera nécessaire d’aller chez le médecin.

Même s’il y a d’autres conseils lorsqu’on parcourt le Chemin, nous voulons parler sur cette page sur la façon de prendre soin des pieds. Continuez à lire pour découvrir nos conseils pour vous rendre à Saint-Jacques de Compostelle dans les meilleures conditions possibles.

Des chaussures et de l’équipement adaptés

Il est important de ne pas étrenner de nouvelles chaussures sur le Chemin de Compostelle. Cela augmentera les risques d’avoir plus de cloques et de frottements. Nous ne recommandons pas non plus de porter de très vieilles chaussures qui sont détériorées.

Si vous voulez prendre soin de vos pieds, il est préférable de porter vos chaussures pendant 2 ou 3 mois à l’avance, mieux si vous vous entraînez avec de longues marches. Marcher avant le Chemin habituera vos pieds et vous souffrirez moins d’ampoules.

Les chaussettes sont un autre élément important de notre équipement pour soigner ses pieds. Ils ne doivent jamais être en coton, mais en matière synthétique et sans coutures. Évitez des plis sur les chaussures, car cela pourrait provoquer des irritations. Plusieurs pèlerins recommandent d’appliquer de la vaseline sur la plante des pieds et entre les orteils pour en éviter.

Soignez vos ampoules

Les ampoules sont très fréquentes chez les pèlerins. Elles sont causées par le frottement continu lors de la marche ou par l’humidité excessive formée à l’intérieur de la chaussette par la sueur. Si nous parvenons à détecter une ampoule dès la première gêne, il est préférable de mettre un pansement, une gaze ou de la vaseline pour soulager la friction.

Toutefois, il arrive souvent la détection des ampoules qui déjà formées qui causent de la gêne lors de la marche. La façon idéale de prendre soin de vos pieds est donc de vous rendre chez le médecin et de faire percer et guérir les ampoules. Si cela n’est pas possible car la clinique est très éloignée et que vous allez le faire vous-même, faites très attention aux conditions d’hygiène.

Tout d’abord l’hygiène : tout le matériel à utiliser doit être stérilisé (l’aiguille, la gaze…). N’oubliez pas que pour stériliser une aiguille, on peut la brûler avec un briquet. De plus, les pieds doivent être propres, ainsi que vos mains.

On doit perforer l’ampoule en premier pour sécher après le liquide avec une gaze. Il est important de retirer tout le liquide en appliquant ensuite de la povidone iodée. Enfin, vous n’avez qu’à enfiler un fil dans l’aiguille et de l’introduire dans l’ampoule. Il est souvent conseillé de laisser reposer le fil pendant toute la nuit pour bien drainer l’ampoule. Cela permet d’éliminer le liquide et empêche la formation d’une nouvelle ampoule.

En cas de gênes d’ordre musculaire, l’idéal est de toujours aller voir des professionnels et de suivre leurs conseils.


About the author

Autres nouvelles intéressantes
Pour beaucoup de gens, l'été est la seule période où ils peuvent faire le Camino. Más información
Le Chemin Français est l'un des plus célèbres chemins de Compostelle. Cette route est pleine Más información
Au carrefour des chemins de Somport et Roncevaux/Saint Jean Pied de Port, le Chemin de Más información
On entend souvent la phrase "rien n'est impossible à celui qui a bonne envie", car Más información