Les plus beaux villages de Valladolid

La province de Valladolid se distingue comme l’une des régions européennes comptant le plus de châteaux, dont beaucoup sont situés dans les villages de cette liste. Elle possède également de nombreux sites naturels qui méritent d’être visités, comme la réserve naturelle Riberas de Castronuño-Vega del Duero. Cependant, ce qui est clair, c’est que toute personne visitant cette région ne devrait pas partir sans avoir découvert certains des plus beaux villages de Valladolid.

Tordesillas

Tordesillas

Tordesillas. | Shutterstock

Tordesillas est situé à seulement 28 kilomètres de la capitale de Valladolid. Parmi ses monuments d’intérêt se trouve son pont médiéval surplombant le fleuve Douro. Dans le centre-ville, l’un des lieux les plus intéressants à visiter sont les Maisons du Traté, où fut signé le traité de Tordesillas destiné à fixer les limites de domination dans le Nouveay Monde entre l’Espagne et le Portugal. Il est également intéressant de visiter le monastère royal de Santa Clara, qui était à l’origine le palais d’Alfphonse XI. Les autres lieux d’intérêt sont les bains arabes, l’église Santiago, l’église San Pedro et la Grand-Place.

Urueña

Urueña

Urueña. | Shutterstock

Urueña est un village médiéval situé dans la comarque de Tierra de Campos. Il conserve encore une grande partie de sa muraille et plusieurs des tours de son ancien château-cimetière. D’autres édifices historiques à voir sont l’église Santa María del Azogue et l’église romane La Anunciada. C’est également le premier Village du livre d’Espagne. Ce sont souvent des villages à potentiel touristique important par leur situation, leur histoire ou leurs monuments qui resurgissent grâce aux librairies. C’est certainement une destination que les amateurs de lecture apprécieront particulièrement.

Rueda

Rueda

Rueda. | Shutterstock

Rueda est non seulement l’un des plus beaux villages de Valladolid, mais c’est aussi une destination parfaite pour l’œnotourisme qui a été toujours important pour l’histoire de la région. Il fut fondé par les Romains, mentionné dans les chroniques de Pélage le Conquérant et le Duc de Wellington y a établi son quartier général au cours de la guerre d’Independence espagnole. Nous vous recommandons de visiter l’église Santa María de la Asunción et de déguster les célèbres vins de la comarque. Parmi beaucoup d’autres, on peut citer les caves Yllera, Mocen, Gótica, Pagos del Rey et Aura, toutes protégées par le label l’AOP Rueda.

Tiedra

Tiedra

Tiedra. | Shutterstock

Parmi les champs de lavande se trouve Tiedra, un village célèbre pour sa poterie et où se détache son château médiéval. Il s’agit d’une forteresse dont le donjon mesure 20 m et à l’intérieur de laquelle vous pouvez visiter une collection d’armures, de casques et d’armes médiévales. Il convient également de visiter l’église Nuestra Señora de Tiedra Vieja, et qui se trouve sur un gisement archéologique appelé Amallóbriga. Si vous avez plus de temps, vous pouvez également visiter le pósito ou grenier royal et les églises El Salvador, San Miguel et San Pedro.

Peñafiel

Peñafiel

Peñafiel. | Shutterstock

Peñafiel est l’un des villages les plus célèbres d’Espagne et ne peut manquer parmi les plus beaux villages de Valladolid. Il possède l’un des châteaux les mieux conservés du pays, que vous pouvez visiter pour observer d’en haut les vues incroyables du paysage de la comarque. De même, en tant que village de Valladolid, Peñafiel a une longue tradition vinicole, que l’on peut constater en visitant le musée provincial du vin. D’autres points d’intérêt sont la tombe de l’infant Don Juan Manuel dans le couvent de San Pablo et la Maison-Musée de la Ribera.

Trigueros del Valle

Trigueros del Valle

Trigueros del Valle. | Shutterstock

À seulement 30 kilomètres de Valladolid, Trigueros del Valle est un autre village avec un grand château qu’il faut absolument connaître. D’autres lieux intéressants à visiter dans ce village sont l’église San Miguel Arcángel et l’église Santa María del Castillo. Une destination où il est fortement recommandé de pratiquer la randonnée dans les environs parmi les champs de blé.

Olmedo

Olmedo

Olmedo. | Shutterstock

La visite d’Olmedo peut commencer par sa Grand-Place, qui a un aspect typiquement castillan, rectangulaire et avec des arcades à portique. On peut y voir l’hôtel de ville, construit par les Rois Catholiques, et à quelques mètres de là, un bâtiment mudéjar qui est aujourd’hui un centre civique et une bibliothèque municipale. Les ruines de l’église de La Trinidad, la Casona de las Carnicerías et l’église paroissiale Santa María se distinguent également dans ce village. On ne peut quitter Olmedo sans voir ses murailles, dans lesquelles se détache la porte Arco de la Villa.

Íscar

Íscar

Íscar. | Shutterstock

Le château d’Íscar est situé à la périphérie du village, au sommet d’une colline. Il date du XIIIe siècle et a appartenu aux rois de Castille et de León, passant ensuite entre les mains des comtes de Miranda del Castañar. Seul le donjon a été préservé, à côté duquel se tient une foire médiévale en juillet. Le musée Mariemma est également consacré à la célèbre danseuse et chorégraphe qui a fait connaître la danse espagnole dans le monde entier. Vous pouvez y voir plus de 150 costumes portés lors de ses spectacles. Si vous avez plus de temps, vous pouvez également visiter l’église San Miguel et celle dédiée à Marie de tous les martyres.

Medina de Rioseco

Medina de Rioseco

Medina de Rioseco. | Shutterstock

Medina de Rioseco ne pouvait pas manquer parmi les plus beaux villages de Valladolid. Ses principaux monuments sont l’église Santa María de Mediavilla, l’église Santiago, le musée de la Semaine Sainte et le musée de San Francisco. Cependant, le canal de Castille, où vous pouvez faire une excursion en bateau, est également un incontournable. Enfin, vous pourrez visiter le moulin à huile d’olive Pago de Valdecuevas, une référence en matière de tourisme oléicole dans la région.

Medina del Campo

Medina del Campo

Medina del Campo. | Shutterstock

C’est au XIIIe siècle qu’Alphonse X confirme les fors de Medina del Campo. Plus tard, le roi Ferdinand IV convoque l’assemblée générale dans cette ville pour la première fois. Son grand monument est le château de La Mota, ainsi nommé parce qu’il est situé au sommet d’une petite colline. Le monastère de Santa Clara, l’église Santo Tomás et l’église San Miguel sont également des inratables.

Simancas

Simancas

Simancas. | Shutterstock

Historiquement, Simancas a été un important carrefour de communication à l’époque romaine entre Mérida et Saragosse. Aujourd’hui, son monument le plus important est l’ancien château qui abrite les Archives générales du pays. Une institution du patrimoine mondial créée en 1540 pour centraliser les archives du royaume de Castille. Il fit l’objet d’importants travaux pour accueillir les archives au cours du XIVe siècle.


About the author