Les incontournables du Musée des Beaux-Arts de Bilbao

L’actuel Musée des Beaux-Arts de Bilbao a été inauguré en 1945. C’est le résultat de l’union des collections du premier Musée des Beaux-Arts, fondé en 1908, et du Musée d’Art Moderne, créé en 1924.

Le bâtiment actuel du Musée des Beaux-Arts de Bilbao

Après la Guerre civile espagnole, les bâtiments des deux musées de Bilbao ont subi des dégâts importants. Il a donc été décidé de fusionner les collections des deux institutions en une seule. Mais aussi de réaliser une autre construction, située dans la périphérie moderne de la ville.

La nouvelle pinacothèque a été conçue par les architectes Fernando Urrutia et Gonzalo Cárdenas et inaugurée en 1945. Cependant, la croissance vertigineuse des collections rend rapidement l’espace insuffisant. En 1970, il a été agrandi d’un bâtiment sous la direction de Jorge de Barandiarán.

Dans les années 1990, les besoins du musée et le manque d’espace pour les services surgissant de son activité ont forcé une nouvelle intervention architecturale. Ceci a pris fin en 2001 donnant lieu à l’image actuelle du Musée des Beaux-Arts de Bilbao.

La collection du Musée des Beaux-Arts de Bilbao

L’origine de la collection permanente du Musée de Beaux-Arts de Bilbao, pendant ses premières années d’existence, surgit de l’effort de la ville de Bilbao pour devenir un point de repère dans le monde de l’art. Ainsi, aussi bien les institutions publiques que les privées, mais aussi les particuliers, ont supporté l’acquisition et la donation d’importantes œuvres d’art que, progressivement, ont façonné l’actuelle et prestigieuse collection de la pinacothèque de Bilbao.

Chefs-d’œuvre du Musée des Beaux-Arts de Bilbao

Parler du Musée des Beaux-Arts de Bilbao, c’est parler d’Ignacio Zuloaga.  La pinacothèque comprend neuf œuvres du peintre d’Eibar: deux dessins et sept toiles.

Comme œuvres principales se détachent le portrait du comte de Villamarciel, peint durant les premières années du peintre à Paris et où l’on peut contempler ses contacts avec le synthétisme de la fin du XIXe siècle et Le Cardinal, qui est assis à l’intérieur d’une chambre sobre au mobilier castillan, où les rideaux ouverts révèlent le paysage imposant de Sepúlveda.

Et enfin, l’extraordinaire portrait de la comtesse Mathieu de Noailles, allongée sur son divan, le regard perdu, chargée de symbolisme et de théâtralité, comme en témoignent respectivement les objets placés sur la table de chevet et le rideau au fond.

Ignacio Zuloaga. Le Cardinal, 1912.
Ignacio Zuloaga. Le Cardinal, 1912.
Museo de Bellas Artes de Bilbao.
Ignacio Zuloaga. Portrait de la Comtesse Mathieu de Noailles, 1913.

Mais le Musée des Beaux-Arts de Bilbao possède beaucoup d’autres chefs-d’œuvre qui nous permettent de réaliser une promenade fascinante autour de l’histoire de l’art espagnole et du reste du monde.

En matière de peinture, Lucas Cranach el Viejo et son œuvre Lucrecia ressortit, tableau clé de la Renaissance en Europe. Nous trouvons aussi le génie d’El Greco avec son Annonciation, et le ténébrisme de José de Ribera dans son Saint Sébastien soigné par les saintes femmes.

L’introduction de l’impressionnisme en Espagne est réalisée par Adolfo Guiard avec La Petite Villageoise à l’œillet Rouge.

Le synthétisme de Paul Gauguin dans Laveuses à Arles. L’expressionnisme figuratif représenté dans le tableau de Francis Bacon ou l’art informel d’Antoni Tàpies.

Museo de Bellas Artes de Bilbao
Adolfo Guiard. La Petite Villageoise à l’œillet Rouge, 1903.
Museo de Bellas Artes de Bilbao.
Francis Bacon. Figure couchée dans un miroir, 1971.

C’est le même cas pour la sculpture. Au musée s’y conservent des sculptures romanes, voire des pièces en fer signées par Eduardo Chillida. Cependant, le Monument à Juan Crisostomo de Arriaga réalisé par Francisco Durrio possède un intérêt particulier. Il est situé à l’extérieur, à côté de l’accès actuel au Musée des Beaux-Arts de Bilbao.

Museo de Bellas Artes de Bilbao.

Infos pratiques pour visiter Musée des Beaux-Arts de Bilbao

Adresse : Musée des Beaux-Arts de Bilbao. 2 Museo Plaza. 48009 Bilbao.
Coordonnées
: 43º 15’58”N 2º56’16”O.
Téléphone
: 944 396 060
Web
: www.museobilbao.com

Vous pouvez aller au Musée des Beaux-Arts de Bilbao en transport public de façon simple : en métro (station de Moyúa), en tram (arrêts Abandoibarra et Guggenheim) ou en bus urbain (lignes 1, 10, 13, 18, 13, 26, 27, 38, 48, 56, 72, 77 et A3247 Bilbao – Aeropuerto).

Horaires : de mercredi à lundi, de 10 h à 20 h.

Tarifs : 10€ plein tarif. Il y a des tarifs réduits. Gratuité pour certains groupes.

Horaire de gratuité : de 18 h à 20 h.

Pour profiter du centre-ville de Bilbao nous vous conseillons notre site de conseils. Nous disposons aussi des pages pour vous héberger et pour manger dans des restaurants et des bars proches.

Et attention ! Il est normal de prolonger la visite jusqu’au Musée Guggenheim de Bilbao.


About the author

Autres nouvelles intéressantes
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Le Musée Picasso de Malaga est une pinacothèque qui abrite l’œuvre de Pablo Picasso. Fondée Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Le deux mai 1808 à Madrid, voire La charge des mamelouks ou tout simplement Dos Más información