6 îles espagnoles qui ne sont ni aux Canaries ni aux Baléares

Les Îles Baléares et les Îles Canaries sont les plus connues, mais il existe de nombreuses petites îles en Espagne qui ont une histoire fort curieuse. Certaines sont habitables, d’autres sont dominées par la nature, d’autres sont des  îles fausses… Combien de ces petites îles d’Espagne connaissez-vous?

L’île d’Alborán

Située en mer Méditerranée, l’île d’Alborán est d’origine volcanique et administrativement  appartient à  Almería. Son extension est surprenante, car elle ne mesure que 576 m de longueur pour 239 m2 de surface, c’est l’une des petites îles les plus particulières d’Espagne. Entre la péninsule ibérique et le Maroc cette île de souveraineté espagnole se dresse. Pour cette raison, la zone méditerranéenne qui s’étend depuis  Gibraltar jusqu’au cabo de Gata prend le nom de mer d’Alborán.

L'île d'Alborán

Petites îles d’Espagne. L’île d’Alborán | Marine Espagnole

L’histoire de lîle d’Alborán est intéressante. Dans les environs de l’île, il y a toujours eu une présence humaine depuis l’Antiquité, puisque on y a trouvé des ancres et des amphores romaines. En octobre 1540, il y eut une bataille de l’île d’Alborán dans les environs. Bien plus tard, au milieu des années 1960 du siècle dernier, des bateaux de pêche soviétiques tentèrent à plusieurs reprises d‘établir une colonie sur l’île. Pour protéger l’île d’Alborán, l’armée espagnole y a donc installé un détachement permanent.

Phare de l’île d’Alborán

Phare de l’île d’Alborán

Sachez qu’au centre de l’île il y a un canal souterrain navigable qui la traverse, dont le nom est  la Cueva de Las Morenas. De plus, il y a sur l’île un petit cimetière, un phare, un héliport et un mouillage. La seule personne née sur l’île de nos jours est la fille d’un gardien de phare qu’y vivait en 1907.

Quant au cimetière on y voit trois tombes, deux appartiennent à des membres des familles des gardiens de phare et la dernière à un soldat allemand de la Seconde Guerre mondiale. Il y a encore une autre tombe à l’extérieur du cimetière qui, selon certains historiens appartient à  Al-borany qui est le corsaire tunisien qui donna son nom à l’île. À une centaine de mètres se trouve l’îlot Nube.

L’île de Montehano

L’île de Montehano

Petites îles d’Espagne. L’île de Montehano

L’île de Montehano est sans aucun doute l’une des petites îles les plus méconnues et singulières d’Espagne en  Cantabrie, dans la municipalité d’Escalante. Cependant, nous avons quelque peu triché, car bien que son nom indique qu’il s’agisse d’une île, la réalité est qu’elle est unie actuellement au continent par un isthme situé au nord. Elle est située sur le canal de Hano, au cœur de la réserve naturelle des Marais de Santoña.

La forme pyramidale du mont Hano se détache sur l’île car il atteint jusqu’à 186 mètres de hauteur, ce qui contraste avec le reste du paysage  tout plat. Au sommet de ce mont se trouvent les vestiges du château du même nom. Près de lui, il y a aussi des tranchées et des bunkers de la guerre civile.

Peut-être la caractéristique la plus frappante de la fausse île de Montehano est le couvent de San Sebastián de Hano, qui se dresse dans ses limites. On l’appelle aussi le couvent de Montehano et il est occupé par les Pères Capucins. Les origines du couvent remontent à la fin du Moyen Âge. Comme à l’origine l’emplacement de la construction était celui d’un îlot entouré de marais, les Rois Catholiques leur accordèrent le privilège d’acquérir un bateau  pour traverser les marais s’il n’était pas possible d’utiliser le pont de Hano.

L’île de La Deva et Playón de Bayas

Playón de Bayas

Petites îles d’Espagne. Playón de Bayas

Une autre des petites îles d’Espagne est l’île de la Deva et Playón de Bayas, un ensemble situé dans la Principauté des Asturies qui est déclaré Monument Naturel et occupe un terrain appartenant au Conseil de Castrillo et Soto del Barco. Sa surface dépasse à peine les 109 hectares réparties entre les falaises de la Pointe de Socollo, le Playón de Bayas, la surface maritime entre l’île et la côte et l’île de La Deva.

île de La Deva

Vue de l’île de La Deva depuis la côte

D’une part, le Playón de Bayas est l’ensemble de  dunes de sable le plus long des Asturies avec près de 3 kilomètres. Il fut formé par tous les sédiments poussés par la rivière Nalón située à l’ouest de la plage.

Quant à l’île de La Deva, c’est le plus grand îlot côtier de la région. Il est de grand intérêt paysager et c’est d’autre part une Zone de Protection Spéciale pour les Oiseaux.

L’île de Tabarca

En face de la ville d’Alicante  se trouve la seule île habitée de la Communauté Valencienne, l’ Île de Tabarca  (également connue sous le nom de Nova Tabarca ou Isla Plana). En mer Méditerranée, l’île est située à moins de 5 000 mètres du cap de Santa Pola. Près de l’île de Tabarca se trouvent les îlots de La Nao, La Galera et La Cantera. D’autres rochers plus petits tels que La Sabata, L’Escull Roig, Cap del Moro et L’Escull Negre entourent également l’île de Tabarca.

Île de Tabarca

Petites îles d’Espagne. Île de Tabarca

C’est l’une des petites îles les plus connues d’Espagne, avec une longueur d’environ 1 800 mètres sur 400 mètres de largeur. Son histoire est pleine de pirates berbères qui utilisèrent  les côtes de l’île comme refuge.

Plus tard, au XVIIIe siècle, Charles III ordonna de la fortifier. Un village y fut construit dans le but d’accueillir les familles de pêcheurs de Gênes libérés des prisons  de la ville tunisienne de Tabarka. Les murailles qui de nos jours enveloppent le centre urbain de l’île sont déclarées Bien d’Intérêt Culturel et Ensemble Historique et Artistique.

On accède à l’île de Tabarca par bateau depuis les ports d’Alicante, Santa Pola ou Benidorm.  Ici, les visiteurs peuvent passer une journée sur les plages et les criques, dans le port où savourer les plats les plus typiques dans les bars et restaurants. Il y a aussi la possibilité de passer la nuit sur l’île.

L’île de Mouro

Il est peut-être difficile de localiser l’île de Mouro à l’œil nu, mais étant donné que cette petite île d’Espagne est en face de la péninsule de la Magdalena (baie de Santander), les choses changent. Dès la péninsule, nombreux sont ceux qui en profitent pour prendre une photo de carte postale avec l’île Mouro en arrière-plan et son phare caractéristique. C’est l’une des plus petites îles d’Espagne mesurant moins de deux hectares.

Jusqu’au XVIIIe siècle, son nom était l’île de Mogro. Cependant, à la fin de ce siècle, lorsque le premier Atlas hydrographique d’Espagne était en préparation, dans lequel toutes les îles du pays devaient figurer, le cartographe galicien qui le réalisa se trompa. Le nom que nous connaissons tous aujourd’hui, celui d’Isla de Mouro, est le résultat de cette erreur.

L’île de Mouro

Les petites îles d’Espagne. Île de Mouro

Pendant la guerre d’Indépendance espagnole, en juillet 1812, les Anglais débarquèrent sur l’île pour lancer des grenades et des bombes sur les troupes françaises situées dans les zones côtières de la péninsule de la Magdalena. Avec cet exploit, ils réussirent à les expulser et les troupes espagnoles purent ainsi débarquer  sur la plage d’El Sardinero

Un phare y fut construit  qui est bien souvent caché par les grosses vagues qui se brisent sur l’île. L’édifice date du XIXe siècle, réalisé sous le règne d’Isabelle II. Les tempêtes ont souvent provoqué l’isolement des deux gardiens de phare qui l’habitaient, de sorte qu’à partir de 1921, il fut rendu automatique.

L’île de Toralla

Île de Toralla

Petites îles d’Espagne. Île de Toralla

L’île de Toralla est un exemple de petites îles très curieuses en Espagne. Tout ce qui s’y est passé a souvent suscité la controverse, car il s’agit d’une île privée, bien que des tentatives aient été faites pour qu’elle soit publique. Elle est située sur la côte sud de l’estuaire de Vigo,  près de la plage du Vao.

C’est une île urbanisée sur laquelle 170 maisons ont été construites dans lesquelles vivent 800 habitants. Sous certaines de ces maisons, deux sites archéologiques ont été découverts. Nous parlons d’une nécropole romaine et d’un  village fortifié de l’Âge du fer. La surface de l’île de Toralla dépasse de peu les 10 hectares.

Un pont unit l’île à la côte de Vigo. Une tour de 70 mètres de haut a également été construite sur l’île.


About the author