Gáldar – Gran Canaria

Berceau de Fernando Guanarteme et d´un artisanat excellent

Dans cette localité du nord de la Grande Canarie naquit et eut sa capitale “El Guanarteme” qui permit que pendant la conquête de l’archipel celui-ci fut moins sanglant. Ce roi aborigène, baptisé Fernando Guanarteme, on se souvient de lui soit comme humanitaire ou comme un traître. Actuellement c’est un centre touristique important pour jouir du nord et de l’ouest de l’île.

Planifiez votre escapade au Gáldar

Le centre urbain de Gáldar n’est pas une destination pour les amateurs de monuments, car il ne compte guère de patrimoine architectural; mais au contraire, dans ses environs il y a des sites archéologiques importants. C’est aussi un endroit idyllique pour ceux qui cherchent un bon havre de paix, faire de la plongée sur son intéressant littoral et se connecter avec la nature dans le Parc Rural de Las Doramas. Un autre attractif y est de aller faire des achats; puis que c’est l’un des principaux centres de production du célèbre artisanat canarien. Il y a également plusieurs options d’excursion, comme la visite au sud à Agaete, ou à l’est, où Arucas se trouve. Pour choisir où se loger ou manger pour reprendre des forces, vous avez nos pages pour Dormir à Gáldar et Manger à Gáldar.

Voulez-vous connaitre cet endroit?

La localité de Agaldar était une ville qui a exercé de capitale et de court du guadartenato (ou royaume) qui occupait le centre et l’ouest de l’île de Gran Canaria. À l’arrivée des Espagnols c´était Fernando Guanarteme qui a régné sur le territoire et, après avoir combattu les Espagnols entre 1478 et 1481, a voyagé en Espagne, en signant à Calatayud une lettre ou un accord par lequel les îles Canaries étaient incorporés à la Couronne Castilla, en échange du respect de ses structures politiques, sociales et culturelles. Les guanartemes, gran canarios, et Menceys, de Tenerife, (noms de leurs rois) devraient être respectés dans leur autorité sur les indigènes. Le 30 mai 1481, jour de San Fernando, Tenesor fut baptisé à Calatayud, étant son parrain le roi Ferdinand Ier le Catholique. Dans les années suivantes, Fernando Guanarteme négocia avec les différents dirigeants des Canaries, obtenant la soumission pacifique de beaucoup d’entre eux, ce qui réduira le massacre des Indiens et puis que ceux qui n’étaient pas soumis furent tués ou transformés en esclaves.

Gáldar se constitua comme l’une des premières circonscriptions ecclésiastiques de l’île, en utilisant l’un des palais du guanarteme comme une église où les sujets de Fernando Guanarteme y furent baptisés, avec peu ou pas d’enthousiasme.

Déjà à partir de 1485 ont commencé le distributions de la terre entre les soldats qui avaient participé à la conquête, ainsi qu’entre les magnats qui avaient financé les opérations militaires. Tout au long de cette opération Fernando y participa, en essayant de réduire les abus. Les champs furent plantés de canne à sucre, de céréales et de légumes, subissant les hauts et les bas des prix de ces produits sur les marchés d’Europe et d’Amérique.

Qué ver en Gáldar
Gáldar (Ed. Lorenzo y Franchy)

Son importance fut démontrée par l’établissement d’un couvent franciscain au XVe siècle, avec des études de théologie et de philosophie visant à former les nouveaux clercs autochtones de l’histoire de Gáldar, ainsi que les enfants des familles castillanes installés dans la région.

Plus récemment, les cultures ont été détournées vers les fraises et les plantes ornementales.

La visite au centre-ville de Gáldar peut commencer avec l’église Matriz de Santiago de los Caballeros (1778-1826), un magnifique temple classique, parrainé par le militaire Esteban Ruiz de Quesada. Ses trois nefs spacieuses présentent des éléments baroques. Sur son front monumental se dressent les deux puissantes tours qui flanquent le corps central et qui dépassent trente mètres de hauteur. À l’intérieur de la chapelle principale se trouve une vieille croix du XVIe siècle qu´il faut signaler, avec une myriade de références jacobines et occupent une place importante les effigies de San Sebastian et San Isidro Labrador. L’image de Santiago (XVIIe siècle) est dans un retable classiciste. Les chapelles dédiées à La Candelaria et La Inmaculada sont également d’intérêt. D’autres éléments d’intérêt sont la sculpture de Jesús Nazareno (XVIIe siècle) et la pile verte. À côté du temple se trouve une place avec une belle fontaine et un jardin avec des plantes et des arbres de grande antiquité, y compris quelques araucarias.

La Sobre Ermita de San Sebastián (XVe-XVIe siècle), située à proximité du Camino Real (Chemin Royal), mérite une visite. Le plus intéressant est l’image du titulaire du temple (XVIII siècle).

L’attraction culturelle principale à voir à Gáldar est la «Cueva Pintada», située curieusement au coeur de Gáldar. Cet important site pré-hispanique n’a été découvert qu’à la fin du XIXe siècle. C’est une cavité avec des peintures géométriques. Il faisait partie d’une ville composée d’une cinquantaine de maisons (certaines d’entre elles logées dans des grottes) qui ont été habitées entre le VIe et le XVe siècles. Une exposition d’objets archéologiques et différents supports didactiques aident à comprendre la culture indigène.

Qué ver en Gáldar
Pinturas murales de colores en la Cueva Pintada

Dans l’actuel Hôtel de Ville – qui remplace l’ancien du XVIIIe siècle – la présence d’un Drago centenaire est frappante. À côté se trouve le Théâtre Municipal (1912).

Parmi les musées de Gáldar se trouve la Maison-musée Antonio Padrón, qui abrite la mémoire de l’artiste né, qui a vécu et est mort à Gáldar (1920-1968). Padrón était, en plus d’un peintre expressionniste notable, sculpteur, céramiste et compositeur. Le centre se compléte par un curieux jardin.

À la périphérie, nous trouvons les sites des aborigènes de El Agujero, où il est possible de voir un authentique ensemble de maisons et de rues, et La Guancha, où les visiteurs peuvent se rapprocher de la culture funéraire indigène. Dans ce dernier endroit se conserve un tumulus avec une quarantaine de sépultures, connu comme le Panthéon des Guanartemes. Sont également visibles les vestiges d’un village où ont été documentées archéologiquement une salle de cérémonie et plusieurs résidences de notables.

Dans les environs s’étend le Paysage Protégé de Las Cumbres, de plus de 4000 hectares, avec des gros pics spectaculaires qui décrivent des formes géologiques capricieuses telles que celles du célèbre Montañón Negro.

En même temps, dans l’enclave connue sous le nom Barranco Hondo de Abajo, qui est situé à plus de 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer, il y a un petit musée ethnographique qui permet aux visiteurs de connaitre les logements ruraux canariens.

Ne manquez pas de visiter les plages environnantes, Punta del Gáldar, La Caleta, Los Dos Roques et El Agujero, entre autres.

Informations pratiques

Coordonnées

28° 8′ 38″ N, 15° 39′ 1″ W

Distances

Las Palmas de Gran Canaria à 28 km, l’aéroport de Las Palmas à 53 km, Arucas à 16 km

Stationnement

Il est plus pratique de laisser le véhicule à proximité des voies d’accès à la zone urbaine.

Altitude

124 m

Habitants

24 227 (2013)

Carnaval, Decente de la Vierge de La Vega (mars), Fêtes de San Isidro (15 mai), Santa Rita (mai), Fêtes patronales de Santiago de los Caballeros (25 juillet), Inmaculada Concepción (décembre), Santa Lucía (décembre)

Pèlerinage-Offrande à San Isidro (samedi avant le 15 mai)

Faïence, Tissus, Naifes (couteaux), Instruments agricoles, Timple des Canaries, Luth, Bandurria

Autres destinations à proximité

[image-carousel category=”galdar canarias lugares”]


About the author

Autres nouvelles intéressantes
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Demeure de la Virgen del Pino" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Cette localité mariale de Gran Canaria est Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Ville de faycanes et rebelles" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]La deuxième plus grande ville de Gran Canaria Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Où les Holandais furent vaincus " font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Cette ville de Gran Canaria est située Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Ville des fleurs avec "Cathédrale"" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Cette riche ville bananeraie située à l'est de Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="De la seigneurie ecclésiastique au centre international du théâtre" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]La belle et traditionnelle Más información