La route des passerelles de la rivière Vero dans la province de Huesca

Les passerelles de la rivière Vero font partie de ces endroits qu’il faut visiter au moins une fois dans sa vie. Pour de nombreuses raisons. Parce que c’est l’un des plus beaux endroits naturels dans la province de Huesca et en Espagne. C’est aussi un lieu idéal pour pratiquer le tourisme d’aventure, avec le canyoning comme activité principale. Enfin, n’oublions pas qu’Alquézar, l’un des villages à côté de cette rivière, est considéré comme l’un des plus beaux du pays.

Une route pour tout le monde dans un endroit idyllique

Les passerelles de la rivière Vero sont situées dans la municipalité d’Alquézar, à 51 kilomètres de la ville de Huesca. Celle-ci, à son tour, appartient au Somontano, une comarque de la région d’Aragon bien connue pour ses excellents vins.

Une des passerelles de la route de la rivière Vero

Une des passerelles de la route de la rivière Vero. | Shutterstock

Mais ce qui nous intéresse vraiment dans cet article, c’est la route des passerelles de la rivière Vero, un parcours montagnard de trois kilomètres de long et 180 mètres de dénivelé, encadré dans le Parc Naturel de la Sierra et des Canyons de Guara.  Au total, la route dure environ une heure et demie en format circulaire, sans compter les arrêts, que ce soit pour contempler le paysage, se reposer ou prendre des photos.

Les sections du tracé des passerelles de la rivière Vero

Avant de commencer à marcher, le voyageur doit acheter un billet à proximité de la place Rafael Ayerbe, juste à côté de la mairie d’Alquézar. Le prix est de 4 €, ce qui permet aux visiteurs d’accéder au sentier et qui sera investi dans la conservation du paysage. Ensuite, le randonneur commence son premier tronçon, qui part de la place et traverse le centre historique du village jusqu’à atteindre le début du véritable parcours. Tout cela est indiqué par divers panneaux disséminés dans le village.

Une des chutes d'eau de la rivière Vero

Une des chutes d’eau de la rivière Vero. | Shutterstock

C’est à cet endroit que commence la deuxième section, qui consiste en une descente vers la rivière Vero à travers le ravin de La Fuente. Ensuite, le troisième point de l’itinéraire suit le cours de la rivière, en passant par des endroits tels que la grotte Picamartillo, l’ancienne centrale hydroélectrique ou le belvédère Vero. Il ne reste plus que la dernière partie, une descente sur un chemin un peu raide qui ramène à Alquézar, sur le parking à côté de l’église San Miguel.

About the author