Lutter contre la chaleur sur le Chemin

Pour beaucoup de gens, l’été est la seule période où ils peuvent faire le Camino. Les vacances, les amis, les réunions, les projets familiaux… sont les occasions où les pèlerins décident de commencer le parcours. Le fait de le faire aux mois de juillet et août n’a qu’un seul inconvénient : la chaleur. Beaucoup de gens pensent qu’en Galice, il ne fait pas si chaud, mais ce n’est pas toujours le cas. Avant de parcourir les chemins dans ces conditions il est nécessaire de se bien préparer pour la saison estivale.

Évitez le soleil

Avant de vous attirer des ennuis, il vaut mieux éviter le soleil et s’en accommoder. L’un des commandements qu’un pèlerin doit toujours suivre est de se lever tôt. Si l’on se lève tôt, on pourra éviter les rayons les plus forts. Dans ce cas, les heures d’ensoleillement les plus difficiles seront à midi. C’est pourquoi les pèlerins partent tôt et arrivent aux auberges vers une heure de l’après-midi. Cela permet également de trouver plus facilement place.

Si vous faites le Chemin de Compostelle avec la chaleur, un autre de vos alliés sera l’ombre. Il est difficile de la trouver en de nombreux endroits, surtout sur les tronçons routiers. Mais dès que vous en voyez une, protégez-vous du soleil et marchez sans la pression des rayons. Gardez aussi ce conseil à l’esprit lorsque vous vous reposez. Il sera toujours plus relaxant de s’arrêter sous un arbre que dans une plaine.

Prévention

À moins que ce ne soit un mauvais été, si vous marchez pendant les mois chauds (surtout en août), ne soyez pas surpris, car il fera très chaud sur les chemins. Pour cette raison, ne prenez pas de risques et mettez en place tous les moyens pour la combattre.

Nous pouvons commencer par les vêtements ; essayez de ne pas porter de vêtements sombres avec des couleurs comme le noir ou le marron, car ces nuances attirent la chaleur. Utilisez des couleurs claires. Il est également important que vous portiez un chapeau ou une casquette. La tête est la chose la plus importante et elle doit être protégée.

Un autre point essentiel est la protection solaire. Dès que vous quittez l’auberge, vous devez l’enfiler : ainsi, vous prendrez soin de votre peau au cas où vous ne marcheriez pas à l’ombre ou ne porteriez pas de chapeau. Ce conseil s’applique également aux jours où il ne fait pas trop chaud. Même si nous ne le sentons pas, nous sommes exposés aux rayons du soleil pendant de nombreuses heures, qu’ils soient plus ou moins forts, et nous devons donc protéger notre peau.

Hydratation

“S’hydrater” est l’un des mots qui devraient rester à l’esprit si vous faites le chemin de Compostelle avec la chaleur. Marcher tant de kilomètres sous le soleil déshydrate notre corps. Cela est dû à la fois aux températures élevées et au nombre d’heures de marche et d’exercice physique que cela implique.

Comment résoudre ce problème ? Tout d’abord, vous devez toujours avoir sur vous une bouteille d’eau, qui sera votre meilleure amie. Nous devons boire constamment, toutes les 15 ou 20 minutes. Une chose à garder à l’esprit est que nous devons boire même si nous n’en avons pas besoin. De nombreux pèlerins attendent d’avoir soif, mais cela signifie que l’on a déjà commencé à se déshydrater. La prévention est essentielle pour éviter tout type de problème. En effet, l’EFSA (European Food Safety Agency) recommande de boire entre 2 et 2,5 litres d’eau par jour.

Une autre de nos recommandations est de boire des boissons isotoniques qui hydrateront votre corps plus intensément, car elles contiennent du sucre et des minéraux en grande quantité.

En cas de déshydratation, on doit boire pour se récupérer. D’autres problèmes que nous pouvons avoir lorsque nous faisons le chemin de Compostelle avec la chaleur, sont les brûlures, les crampes, les insolations ou les coups de chaleur. L’insolation peut être détectée par de la fièvre, de la transpiration, des nausées, une sensation d’épuisement ou une vision trouble. Dans ce cas, le refroidissement sera l’option la plus conseillée. Si un pèlerin souffre d’un coup de chaleur, il est conseillé de se rendre chez le médecin le plus proche.

Si vous allez parcourir les chemins de Compostelle avec de la chaleur vous devez toujours garder à l’esprit que le corps est votre outil pour arriver à Saint-Jacques, et que vous devez donc en prendre soin. Essayez de vous entendre avec le soleil et ayez une bouteille d’eau à portée de main ; n’oubliez pas ces deux conseils.

Texte : Fátima González-Besada Gómez


About the author

Autres nouvelles intéressantes
Le Chemin Français est l'un des plus célèbres chemins de Compostelle. Cette route est pleine Más información
Au carrefour des chemins de Somport et Roncevaux/Saint Jean Pied de Port, le Chemin de Más información
Prendre soin de ses pieds sur le Chemin de Compostelle est essentiel. Des cloques, des Más información
On entend souvent la phrase "rien n'est impossible à celui qui a bonne envie", car Más información