10 choses normales en Andalousie qui ne le sont pas ailleurs

L’Andalousie est une région à la personnalité bien trempée. Personne ne dira le contraire ! Elle a atteint une renommée mondiale depuis des années et les visiteurs du monde entier sont nombreux à s’y rendre pour les vacances, mais aussi parfois pour y emménager. Alors que les touristes étrangers s’émerveillent souvent des différences culturelles qu’ils observent en terre andalouse, les touristes nationaux sont plutôt interloqués par ses particularités qui ne semblent normales que dans cette région. Voici 10 choses normales en Andalousie et nulle part ailleurs, mais il y en a sûrement plus !

10 choses normales en Andalousie qui ne le sont pas ailleurs en Espagne

Avoir un désert

Désert de Tabernas

Désert de Tabernas. | Shutterstock

C’est vrai, l’Espagne a des dunes et des zones désertiques, mais le seul véritable désert qui existe en Espagne et dans toute l’Europe, est celui de Tabernas, à Almería. Comme si ce n’était déjà pas assez exotique, Tabernas est aussi un étonnant décor de western spaghetti. En effet, de nombreux films de cow-boys et de bandits y ont été tournés, puisque son paysage se prête parfaitement à ce type d’histoire. C’est concrètement dans les villages de l’ouest que l’ouest américain a été recréé. Quant à Tabernas, la municipalité maintient un fort lien avec l’histoire locale, comme en témoigne son église, son château et, surtout, son charme andalou.

Vivre dans une grotte

Maison traditionnelle à Guadix

Maison traditionnelle à Guadix. | Shutterstock

L’architecture populaire a pris des formes extrêmement singulières en Andalousie avec la coutume d’habiter des habitations creusées dans la roche ou d’exploiter des cavités naturelles. Ce type de maison est étonnamment courant, notamment à Guadix et dans la province de Grenade en général. C’est même devenu une véritable attraction touristique puisque de nombreux hébergements permettent d’expérimenter la vie dans une grotte. L’un des avantages de ce type d’habitations est l’isolement qu’elles procurent lorsque la chaleur devient torride. Un avantage à prendre en compte lorsque l’été arrive !

Petit déjeuner avec du pain et de l’huile

Pain avec de l’huile

Pain avec de l’huile. | Shutterstock

La cuisine andalouse regorge de plats succulents, mais l’un des plus représentatifs est aussi l’un des plus minimalistes, c’est le pain avec de l’huile. Cette combinaison si simple, et pourtant surprenante, se comprend mieux lorsqu’on goûte à une huile d’olive de très haute qualité comme une Cazorla, Antequera, Baena, Lucena ou toute autre indication géographique protégée. En plus de la qualité de l’huile andalouse, la quantité d’or liquide que l’on trouve en Andalousie est plus que notable. En effet, c’est la région qui produit 80 % de toute la production espagnole, ce qui fait de l’Espagne, le principal producteur européen.

Aller à la feria

Feria de Abril

Feria de Abril. | Shutterstock

Qu’y a-t-il de plus andalou que la Feria de Abril ? Il s’agit de l’un des grands événements de chaque printemps. Les flamencas, les casetas, le rebujito et la danse des sévillanes marquent une célébration massive et très colorée. La Feria de Séville est la plus renommée, mais d’autres villes comme Malaga ne sont pas en reste. D’autres communautés ont même importé cette fête, l’une des plus andalouses ! Pendant les six nuits de feria, outre le chant et la danse, défilent également les fleurons de la gastronomie régionale : le pescaíto, le cazón, les chocos… et bien sûr, le jambon.

Les villages blancs

Frigiliana

Frigiliana. | Shutterstock

À la vue d’une de ces maisons blanchies à la chaux, nous savons tout de suite qu’il s’agit d’un village andalou. La sagesse de l’architecture populaire, qui a utilisé ce revêtement pendant des siècles pour protéger et rafraîchir les maisons, a aussi créé quelques images qui font partie de l’inconscient collectif. Nous pouvons citer des villages blancs tels que ceux de la Serranía de Ronda, de la Sierra de Cádiz ou de l’Alpujarra granadina. Ces merveilles invitent les visiteurs à se promener dans leurs ruelles lumineuses.

Insulter avec amour

Danseuses de flamenco, coutumes Andalousie

Danseuses de flamenco. | Shutterstock

Une coutume qui surprend bon nombre d’Espagnols, c’est sans aucun doute l’utilisation quotidienne de certains gros mots. Cela signifie-t-il que les Andalous ont de mauvaises manières ? Pas du tout : tout fait partie de l’« art » dont les gens sont dotés en Andalousie, un style inimitable qui vous fait accepter avec le sourire le salut irrévérencieux d’un ami andalou. L’anthropologue sévillan José Mansilla a mentionné cette coutume à plusieurs reprises, soulignant le rôle social qu’elle joue pour établir des limites avec d’autres personnes dans la vie quotidienne.

Donner du courage

“Donner du courage” est l’une des expressions les plus courantes en Andalousie

“Donner du courage” est l’une des expressions les plus courantes en Andalousie. | Shutterstock

« Donner du courage » n’a pas le même sens en Andalousie que dans le reste de l’Espagne. Cette expression si courante n’a rien à voir avec la bravoure, mais avec tout ce qui nous contrarie ou nous met en colère pour une raison quelconque. Si vous entendez parler de ce type de courage, pas de doute, vous êtes bien dans le sud de l’Espagne. Curieusement, cette utilisation du mot a également été adoptée au Mexique, qui est le seul autre endroit où vous pourrez écouter l’expression avec un sens similaire.

Avoir à la fois la mer et l’océan

Plage de Matalascañas

Plage de Matalascañas. | Shutterstock

Aucune autre région espagnole ne peut se vanter d’être baignée à la fois par la mer et l’océan, en l’occurrence la Méditerranée et l’Atlantique. Les deux offrent à l’Andalousie des plages de rêve et des merveilleuses étendues de sable de la côte de Huelva aux paysages ensorcelants du Cabo de Gata, à Almería. Et juste entre les deux masses d’eau, le détroit de Gibraltar offre un horizon unique qui n’est possible qu’ici : la vue sur la côte africaine ! Au total, ce sont près de 1 000 km de côte d’une variété et d’une beauté mondialement célèbres.

Et toi, qui sont tes parents ?

Femme andalouse

Femme andalouse. | Shutterstock

Une autre expression qui nous transporte directement dans le sud de l’Espagne est la question « et toi, qui sont tes parents ? ». On l’écoute généralement dans un village, et la question est généralement posée par une personne qui cherche à connaître nos liens de parenté. Avoir un lien de famille avec tel ou tel voisin est une façon fantastique de maintenir vivant le sens de la communauté, quelque chose qui reste très présent dans les villages andalous et que les étrangers ont souvent du mal à assimiler.

Ni salut, ni bonjour

Les salutations originales sont très courantes en Andalousie

Les salutations originales sont très courantes en Andalousie. | Shutterstock

Salut ? Bonjour ? Voilà des expressions bien trop ennuyeuses. Dans des contextes formels, il est bien entendu habituel de les écouter, mais dès qu’il y a un minimum de confiance avec votre interlocuteur, les salutations beaucoup plus créatives et originales seront à l’honneur ! Du classique « que se passe-t-il ? » à des formules beaucoup plus poétiques et artistiques, la liste est longue ! Cette caractéristique se superpose bien sûr à celle des insultes affectueuses, de quoi déconcerter tous ceux qui visitent l’Andalousie pour la première fois !

Vous pouvez lire cet article en espagnol ici.


About the author