11 villages frais où l’été n’est pas synonyme de chaleur

Bien que l’été soit une période très attendue par la plupart des gens, les plages sont leurs objectifs préférés pour leurs vacances estivales. Cependant, si la mer est rafraîchissante, le sable ne l’est pas autant. Les hautes températures et l’humidité ont tendance à faire, que hors de l’eau, l’atmosphère, plus qu’un paradis soit un enfer. Ce que tout le monde ne peut pas supporter, surtout lorsqu’il est impossible de dormir la nuit. Heureusement, il y a des destinations qui fuyant la chaleur ne vous obligent pas à fondre. Des villages intéressants à voir et à connaître et qui réclament un petit vêtement chaud dans les bagages, même si juillet bat son plein.

Torla, Huesca

Torla

Torla. | Shutterstock

Dans le nord, Torla est située dans la province de Huesca, au cœur des Pyrénées aragonaises. C’est l’une des entrées principales au Parc Naturel d’Ordesa et du Mont Perdu. Depuis ce point vous pouvez visiter la vallée qui donne son nom à l’espace, ainsi que celle de Broto. C’est donc une base idéale pour organiser des itinéraires à pied ou à bicyclette. Cascades, ibons, hauts sommets ou forêts de hêtres se déploient autour d’itinéraires d’une variété remarquable, allant de faibles difficultés à très élevées. D’autre part, le village lui-même rayonne d’une agréable architecture locale où brille son église romane, qui en son temps servit aussi de forteresse. Il y a aux alentours, d’autres villages pleins de charme comme Fanlo ou Broto. Toujours sans dépasser des moyennes maximales et minimales d’entre 22º et de 10 º

Isaba, Navarre

Isaba

Isaba, fraîcheur garantie. | Shutterstock

Presque toute la vallée de Roncal est parfaite pour ceux qui fuient la chaleur. Isaba, célèbre pour son rôle dans le Tribut des Trois Vaches, jouit d’une situation particulière entre les montagnes, dans la vallée de Belagua. Près de la frontière avec la France, donc tout au nord, sa température en août varie de 11º à 24º. Une fraîcheur particulièrement notoire la nuit et, comme pour presque toutes ses compagnes de la liste, y attire un tourisme actif bien vivant. Signalons les itinéraires autour des rivières Belagua et Esca, grossie la première par l’union de deux autres. La silhouette du village est marquée par l’église de San Cipriano, presque une forteresse, construite au XVe siècle. La basilique mineure d’Idoya, non loin du centre urbain, mérite également une visite. Sangüesa et Ochagavía sont de bons compléments pour cette escapade en Navarre.

Ezcaray, La Rioja

Ezcaray

Ezcaray. | Shutterstock

La Rioja aussi à son recoin de fraîcheur : Ezcaray, dont les températures estivales vont entre les 12º et 26º. C’est un endroit enfoui dans les montagnes de la Demanda à côté de Burgos. Ces montagnes offrent des excursions dans toutes les directions et accueillent même une station de ski, Valdezcaray. Au nord, le Chemin de Compostelle influe sur des villages comme Belorado, Villafranca Montes de Oca et Santo Domingo de la Calzada. Tandis que, un peu à l’est, San Millán de la Cogolla étale son extraordinaire monastère. Il ne faut pas non plus négliger le cœur d’Ezcaray car, par exemple, il possède la Fabrique Royale de Tissus de Santa Bárbara, du XVIIIe siècle. Il faut y voir également une série de temples: l’église Santa María la Mayor, l’église Santa Bárbara et celle de la Virgen de Allende.

Potes, Cantabrie

Potes

Potes. | Shutterstock

Il n’est pas étonnant que les Pics d’Europe en Cantabrie apparaissent sur la liste des sites pleins de fraîcheur. Il y existe tellement de possibilités de  disparaître comme de ne pas cuire dans son jus. Potes, avec des températures variant entre 26º et 10 º au mois d’août est un village particulièrement attrayant. : une bourgade de pierre, un ensemble d’une grande beauté. C’est de plus la capitale d’une région spectaculaire, le Liébana. Cette contrée est l’un des rares endroits au monde à disposer d’une année jubilaire, d’une importance symbolique particulière : dans le Monastère de Santo Toribio, est conservé le plus grand fragment reconnu du Lignum Crucis. Le Parc Naturel est sillonné de routes avec des villages très intéressants. Fuente Dé, par exemple, qui dis pose d’un téléphérique qui offre certaines des meilleures vues du territoire. Et, si vous voulez aller à la plage un jour, San Vicente de la Barquera est tout à côté, ainsi que l’A-8.

Taüll, Lérida

Taüll

Á Taüll la chaleur n’est pas un problème. | Shutterstock

Le Parc Naturel d’Aigüestortes i Estany de Sant Maurici est réputé pour maintenir des températures agréables tout l’été. C’est sans surprise,  l’un des sites les plus frais de toute la liste, avec des moyennes inférieures à 20º en été. Pour Taüll, la différence n’est que de 6 ° entre les extrêmes. Par conséquent, ni la chaleur ni le froid ne peuvent vous affecter. En plus de profiter de toute la verdure et des eaux du parc, ce village est situé dans la Vall de Boí dont le magnifique patrimoine roman lui a valu le statut de site du Patrimoine Mondial de l’Humanité. Le plus bel exemple et justification d’un tel honneur est une église locale, celle de Sant Climent, avec des fresques médiévales d’une grande qualité.

Lanuza, Huesca

Lanuza

Lanuza et son image dans le lac homonyme. | Shutterstock

Lorsque le thermomètre marque moins de 10º au crépuscule en été, il ne fait réellement pas chaud. C’est ce que vous ressentirez à Lanuza, dans la vallée du Tena. Un village courageux qui renaît après son abandon forcé lors de la construction du barrage qui porte son nom. Aujourd’hui, c’est un recoin charmant entouré d’eau et de roches. Ses alentours englobent le fleuve Gállego, avec Sallent, Panticosa et Formigal comme villes de référence. Depuis les rives du fleuve, les sommets s’élèvent à de grandes hauteurs, accueillant des lacs et des routes de toute beauté sur leurs pentes. De plus, à peine passée son entrée sud, Biescas est une autre bourgade à visiter.

Arenas de Cabrales, Asturies

Arenas de Cabrales

Arenas de Cabrales, un jour triste. | Shutterstock

Si Torla est une entrée à Ordesa, Arenas de Cabrales l’est pour les Pics d’Europe du côté asturien. Cette petite ville est bien connue pour sa tradition fromagère. Dans les grottes de la région s’élabore un délice bleuâtre, le Cabrales. Heureusement, la chaleur ne dérange pas la digestion de ce produit puissant, car pendant la journée en août on atteint à peine les 25º et un agréable 15º règne la nuit. Pour les plus alpinistes, l’environnement du Naranjo de Bulnes offre de multiples possibilités. Il y a aussi un itinéraire facile mais, attention au vertige… c’est celui des Gorges du Cares au sud, qui traverse la frontière jusqu’à la province de León.

Puebla de Sanabria, Zamora

Puebla de Sanabria

Puebla de Sanabria. | Shutterstock

Montant la garde au confluent du Castro et du Tera, avec un lac légendaire à deux pas, Puebla de Sanabria se trouve dans la zone verte de Zamora. Tant dans cette ville comme dans la ville lacustre de Galende, il est facile d’éviter l’asphyxie bien que la comparaison avec d’autres petites villes fraîches donne des maximales quelque peu plus élevés, 27 en moyenne en août, ce qui n’évite pas de profiter pleinement de toute la journée. Une alternative est de visiter la ville médiévale de La Puebla, traversée par une variante du Chemin de Compostelle de la Route de l’Argent. Les monuments les plus remarquables sont le château des Comtes de Benavente et l’église Santa María del Azogue. On peut faire du tourisme actif sur le lac, profiter de la route jacobéenne ou pratiquer des activités nautiques   pour remplir les journées de satisfactions.

Puebla de Lillo, León

Puebla de Lillo

Puebla de Lillo. | Shutterstock

Le col de San Isidro à León, qui mène aux Asturies, est un classique sur la liste des endroits à étés froids. C’est pourquoi il est logique que nous recommandions un autre Puebla, soit celui de Lillo. 23º de maximums et 10º de minimums sont ses températures moyennes en août, un petit lainage est donc indispensable la nuit. Dans les environs, il y a plusieurs lacs de montagne, comme le dénommé Ausente. Par conséquent, la randonnée est l’une des alternatives les plus agréables pour profiter de la fraîcheur. Signalons que le territoire était traversé par plusieurs voies romaines. De même, la transhumance et l’exploitation minière ont laissé leurs empreintes dans la commune. A côté se trouve également le lac de barrage de Porma et, à son côté, le curieux musée Valdehuesa sur la Faune Sauvage.

Trévelez, Grenade

Trévelez à Grenade

Trévelez à Grenade. | Shutterstock

Considéré comme le plus haut village de Grenade, Trévelez est aussi un endroit où l’on ne peut pas avoir chaud en Andalousie. Le thermomètre ne dépasse pas 30º de maximale moyenne en août, ce qui est fort supportable, mais aussi il baisse jusqu’à 13º. Étant sur le versant sud de la Sierra Nevada, la côte n’est qu’à quelques pas, si vous y pensez bien. Avec La Rábita, Motril ou Castell de Ferro vous passez sans tarder à des airs plus chauds, et l’A-7 vous permet de vous déplacer rapidement le long de la Costa Tropical. De même, vous pouvez également choisir de vous rendre dans l’ancienne capitale nasride, qui garantit la monumentalité avec l’Alhambra en tête. Si vous voulez rester en montagnes, les itinéraires rayonnant depuis la commune vous offrent tout un éventail.

Hoyos del Espino, Ávila

Hoyos del Espino

Hoyos del Espino. | Asqueladd.

Lorsque le soleil tape dur dans toute l’Espagne, ce village d’Ávila, dans les montagnes de Gredos n’atteint même pas les 20º de moyenne. Avec des pics d’un peu plus de 26º en août et des minimums d’environ 11º, vous pouvez en profiter le jour comme la nuit. Près de la rivière Tormes, plus connue comme référence proche vous avez El Barco de Ávila. Cependant, les paysages naturels des environs sont particulièrement attrayants. Il y a une piscine naturelle tout près du pont Duque. Différents itinéraires, que l’on peut aussi suivre à cheval, sont balisés, Quant au Patrimoine, il nous faut signaler le sanctuaire Nuestra Señora del Espino, avec un transept gothique et un monument à la chèvre de montagne.


About the author

Autres nouvelles intéressantes
Les montagnes qui séparent l'Espagne de la France ont façonné l'une des frontières les plus Más información
S’étendant depuis la Navarre jusqu’ à la province de Gérone, les Pyrénées forment la frontière Más información
Lointains et presque perdus, de nombreux petits villages ont réussi à prospérer dans des environnements Más información
Pampaneira est l'un de ces villages méconnus de la province de Grenade où il est Más información
La province de Badajoz, en Estrémadure, est un lieu plein d'histoire, d'art et de tradition. Más información