Que voir à Torrenueva, village du littoral de Grenade

La petite bourgade de Torrenueva Costa, sur les flancs des montagnes de Lújar, est rattachée à la municipalité de Motril dans la province de Grenade. Parmi ses charmes se trouvent la plage de Torrenueva, le phare Sacratif et l’église Nuestra Señora del Carmen. Pour compléter cette visite, il est possible, en moins d’une heure, de se rendre dans une infinité de jolis villages comme : Sorvilán, Salobreña, Almuñécar, Castell de Ferro, Los Guachos et la ville magique de Grenade.

Falaises de Motril

Falaises de Motril. | Shutterstock

L’église de Nuestra Señora del Carmen

Parmi ce qu’il faut voir à Torrenueva se trouve l’église Nuestra Señora del Carmen. Construite près de la promenade maritime, elle fut édifiée sur une petite église datant de la fin du XIXe siècle, qui avait été commandée par la marquise d’Esquilache. Elle donne sur la place centrale San Juan de La Cruz et est ouverte à tous. Tous les 15 et 16 juillet, un festival y est organisé en l’honneur de la Virgen del Carmen, patronne des marins. C’est la fête la plus populaire de la cité.

Son design est de Juan de Dios Wilhelmi. Sa structure est d’une seule nef couverte d’un toit à double pente en tuiles arabes. Le porche couvert repose sur un socle en pierre, entoure les façades comme un atrium et est soutenu par des piliers.  Adossées au bâtiment principal se trouvent les dépendances : sacristie,  bureau paroissial et d’autres salles auxiliaires de l’église.

Plage de Torrenueva et Plage de la Joya

Calanque de La Joya, Torrenueva

Calanque de La Joya, Torrenueva. | Junta de Andalucia

La plage de Torrenueva possède le certificat de qualité Q, ce qui en fait une plage sûre et familiale. De sable noir grossier moucheté de grains blancs, elle mesure deux kilomètres de long sur 30 mètres de large. Elle dispose de tous les services d’une plage touristique : surveillance et sauvetage, location de transats, un accès pour les personnes handicapées et un bon nombre de chiringuitos, bars et restaurants.

Pour les plus audacieux et en quête de tranquillité, la plage de La Joya est à cinq minutes à peine en voiture. Une petite crique de 300 mètres de long sur 30 mètres de fond, réservée au tourisme naturiste. L’accès à cette plage se fait par des marches escarpées qui offrent une magnifique vue de l’anse en le descendant. C’est la première d’une série de calanques inaccessibles à pied qui se terminent au Cap de Sacratif.

Le Phare de Sacratif

Phare de Sacratif

Phare de Sacratif. | Shutterstock

Le phare de Sacratif, se dresse sur le Cerro del Chucho, il porte le nom du cap sur lequel il se trouve. Construit en 1863, il continue jusqu’à maintenant à remplir sa fonction de guide des navires qui approchent de la côte, étant l’un des phares les plus importants d’Andalousie. À seulement deux kilomètres de Torrenueva, les environs réclament une visite pour faire profiter des vues sur les criques de la côte rocheuse entre les falaises qui forment un cadre naturel impressionnant.

La Tour de la Atalaya

Tour de La Atalaya à Torrenueva Costa

Tour de La Atalaya à Torrenueva Costa. | Junta de Andalucia

Parmi ce qu’il faut voir à Torrenueva se trouve la Torre de la Atalaya (tour de guet). Située à 150 mètres de la mer, elle mesure 11 mètres de haut et est en maçonnerie de chaux et de galets. Elle fut construite dans un caractère défensif au XVIIIe siècle pour protéger le village des pirates et des Berbères. Après avoir été restaurée en 1973 avec un mélange de ciment, la tour est maintenue en bon état, tout, en ayant conservé son esprit d’origine. On y accède facilement car elle est située sur la route nationale N-340 (MalagaAlmería) qui traverse la bourgade.

Gisement El Maraute

Chemin de La Cañada Vargas vers le gisement El Maraute

Chemin de La Cañada Vargas vers le gisement El Maraute. | Tourisme Motril

Parmi ce qu’il faut voir à Torrenueva se trouve le Gisement d’El Maraute. Il est situé sur de hautes collines à l’est de la Vega del Motril, à seulement 400 mètres de la côte. Découvertes dans les années 80 lors des fouilles organisées par l’Université de Grenade, deux colonies ont été révélées. L’une de la période romaine, dont il ne reste que la citerne, et l’autre, plus tardive de l’époque du califat. Les vestiges du site musulman, datant des IXe-XIe siècles, devaient être une ferme (petites communautés rurales situées à la périphérie des grandes villes) à Paterna ou Batarna.

Parmi les découvertes, une très grande quantité d’échantillons de céramique, romaine et médiévale, a été extraite, ce qui, malgré sa mauvaise conservation, offre de multiples possibilités pour étudier l’importance de la région en tant que centre commercial maritime et sa connexion avec les exploitations minières et salines. L’entrée des sites se fait depuis le cimetière de Torrenueva et longe le Camino de la Cañada Vargas, un agréable parcours circulaire d’environ une heure.

Château de Carchuna

Château de Carchuna près de Torrenueva

Château de Carchuna près de Torrenueva. | Tourisme Motril

À seulement dix minutes de Torrenueva, par la route N-340, se trouve le village de Carchuna. C’est là que se dresse la fortification ou Château de Carchuna, dont la construction commença en 1766 dans l’idée de protéger cette partie de la côte andalouse contre les attaques de pirates. Le plan de la fortification est le même que celui du Castillo de la Herradura, à Almuñécar. Son côté pointant vers la mer avait une batterie semi-circulaire de quatre pièces avec un très ample angle de cible. L’accès au château se faisait par un pont-levis au-dessus d’un fossé. Ses murs en pierre ont des rainures étroites préparées pour le tir d’artillerie. Parmi ses dépendances se trouvaient des écuries, des entrepôts, des bureaux, des chambres et une chapelle

Mais le détail historique le plus impressionnant date de la Guerre Civile espagnole, quand la forteresse fut utilisée par les troupes de Franco comme centre de détention et fut la protagoniste d’une fuite massive de prisonniers républicains. En mai 1938, environ 300 prisonniers du front des Asturies étaient détenus dans la fortification. Par un plan coordonné entre des prisonniers qui s’étaient échappés et les rebelles qui se trouvaient dans les zones occupées par l’armée nationale, ils attaquèrent la forteresse, réussissant à libérer pratiquement tous les prisonniers.

Infos pratiques

Coordonnées

36° 42′ 07″ N, 3° 29′ 09″ W

Distances

A 69.6 km de Grenade et à 485 km de Madrid.

Stationnement

Parking surveillé 24/24 avec accès direct à la plage.

Altitude

1 mètre.

Population

2.682 habitants (2019).

15 et 16 juillet en honneur à la Virgen del Carmen.

Semaine Sainte, carnaval et Nuit de la Saint Jean.


About the author

Autres nouvelles intéressantes
Le Train de Sóller est l'une des principales attractions touristiques de Majorque, un chemin de Más información
Sur l'île galicienne de La Toja, à Pontevedra, se trouve la chapelle de La Toja, Más información
À La Corogne, près de la frontière provinciale avec Pontevedra, une place forte celte refuse Más información
Ortiguera est un beau village sur la côte des Asturies, dans la municipalité de Coaña. Más información
Des trois provinces basques, Guipuscoa est probablement celle qui est le plus intéressante pour le Más información