Que voir à Velilla- Taramay

Velilla-Taramay est un hameau côtier appartenant à la municipalité d’Almuñécar, province de Grenade. Parmi ses attractions touristiques figurent la Plage de la Velilla, le Torreón de Taramay et la tour Granizo. La côte andalouse offre d’innombrables endroits à visiter, dont les plus proches sont Motril, Salobreña et Castell de Ferro. À l’intérieur de la province se trouve la magnifique Sierra Nevada, à une heure et demie en voiture depuis le village de Velilla-Taramay.

Plage de la Velilla

Plage de Velilla-Taramay avec la tour au fond

Plage de Velilla-Taramay avec la tour au fond | Shutterstock

Parmi tout ce qu’il y a à voir à Velilla-Taramay, il y a sa plage de sable noir, qui est la plus grande de toute la municipalité d’Almuñécar, avec une longueur d’un kilomètre et demi de long sur la moitié de large. C’est une plage très fréquentée aux eaux calmes et cristallines, qui enchante petits et grands. Elle offre de grandes possibilités pour le tourisme maritime actif comme la plongée en apnée, le canoë, la planche à voile et le paddle surf. Pour les attractions familiales il y a le Parc Aquatique Aquatropic.

Plage de la Velilla, village de Velilla-Taramay

Plage de la Velilla, village de Velilla-Taramay | turismoalmunecar.es

La longue promenade maritime de Velilla-Taramay flanquée de ses palmiers la suite d’un bout à l’autre, parfaite pour une bonne balade. La plage dispose également d’un grand parking souterrain et d’un autre parking pour la haute saison. La plage offre aussi toutes sortes de services tels que l’accès pour handicapés, toilettes publiques, douches, parasols, hamacs et une large gamme de chiringuitos, bars et restaurants.

La grosse tour de Taramay

Grosse tour de Taramay sur la côte de Velilla-Taramay

Grosse tour de Taramay sur la côte de Velilla-Taramay | Shutterstock

Au nord de la plage de Velilla se dresse la Grosse Tour de Taramay, également connue sous le nom de Fortín de Velilla, ou Torre del Conde de Guadiana. Comme de nombreuses autres tours de la région, elle fut construite au XVIIIe siècle, dans le but de surveiller et de défendre les côtes contre le feu rasant des ennemis. Cette tour est protégée par la loi sur le Patrimoine Historique Espagnol bien que sa propriété soit privée et qu’elle ait été réformée pour l’adapter comme résidence d’été.

Le plan du Torreón de Taramay a la forme d’un fer à cheval ou d’un sabot avec une superficie utile de 33 mètres carrés. Les matériaux utilisés pour sa construction étaient la maçonnerie de pierre calcaire et le mortier de chaux. Elle a deux étages et un parapet. A l’intérieur il y a une cheminée et deux placards lits clos. Il nous faut signaler que pour y accéder à l’origine, il fallait grimper par une corde de six mètres jusqu’à une fenêtre.

Tour de Granizo

Tour de Granizo ou Tesorillo à Velilla-Taramay

Tour de Granizo ou Tesorillo à Velilla-Taramay | Venticuatro de Jahén

Parmi les constructions médiévales à voir à Velilla-Taramay se trouve la Torre de Granizo. Aussi connu sous le nom de Torre del Tesorillo ou Torre de la Punta de la Galera. Il fut construit sur une zone élevée au XIVe siècle par les Arabes, peut-être pour surveiller un village de pêcheurs à proximité. Après la conquête par les Rois Chrétiens, la tour de guet fut abandonnée car elle ne pouvait pas faire le lien avec la tour de la Punta de Velilla.

En raison de la croissance urbaine de Velilla-Taramay, la tour est maintenant au centre d’une urbanisation qui en porte le nom. Aujourd’hui, de la construction d’origine, il ne reste que la base carrée, composée de maçonnerie de pierre calcaire et de mortier de chaux.

Les Rochers de San Cristóbal

Les Rochers de San Cristobal depuis la plage est d’Almuñécar

Les Rochers de San Cristobal depuis la plage est d’Almuñécar | Shutterstock

Trois rochers de pierre sombre émergent des eaux sur la côte de la ville d’Almuñécar. Connus sous le nom de Peñones de San Cristóbal, ils sont une chose rare pour les plages généralement plates de la Méditerranée espagnole. Les Peñones de San Cristóbal séparent la Plage de la Caletilla de la Plage Puerta del Mar. La roche intérieure est connue sous le nom de Peñón del Santo et mesure environ 30 mètres de haut. Au sommet de ce rocher, auquel on accède par une promenade jardinée, se dresse la Croix del Santo, accompagnée d’un belvédère qui offre une vue incroyable sur les deux autres rochers (Peñón de Enmedio et Peñón de Fuera), ainsi que sur les plages et la mer.

Plage de San Cristobal à Almuñécar

Plage de San Cristobal à Almuñécar | Shutterstock

Parc Botanique et Archéologique El Majuelo

Les attraits touristiques de la région d’Almuñécar nous enchantent tant pour sa nature même comme pour son importance historique. Le Parc Botanique et Archéologique El Majuelo est un espace multidisciplinaire de cinq kilomètres carrés situé dans le centre historique de la ville. En raison de son microclimat subtropical spécial, où les hivers sont chauds et les étés ne le sont pas extrêmement, le parc abrite plus de 180 espèces végétales de cinq continents différents.

Le Parc Botanique-Archéologique El Majuelo possède une grande variété de fleurs

Le Parc Botanique-Archéologique El Majuelo possède une grande variété de fleurs | Shutterstock

À la végétation impressionnante du Parque El Maluejo s’ajoute une collection sculpturale de plus de 30 pièces en pierre, dont beaucoup en marbre blanc de Macael. Les dix premières œuvres de l’ensemble artistique sont dûes à la II Rencontre des jeunes sculpteurs et peintres syriens, reconnaissant les relations historiques et culturelles de l’Espagne et de la Syrie.

Gisement archéologique de l’usine romaine de salaisons d’Almuñécar

Gisement archéologique de l’usine romaine de salaisons d’Almuñécar | Shutterstock

Mais le Parc El Maluejo accueille également l’un des sites archéologiques les plus importants de la commune. Une usine de salaisons qui a ses origines dans les colonies phéniciennes il y a 2 500 ans et qui fut récupérée par les Romains après la conquête de la péninsule ibérique. On y faisait la fameuse sauce garum, condiment très apprécié des Romains qui était fabriqué par le traitement des viscères des poissons pêchés sur les côtes et qui aurait eu un effet aphrodisiaque. Le parc présente aussi une grande offre culturelle où vous pourrez profiter de concerts, de monologues et de dégustations gastronomiques. Parmi ses activités annuelles, a lieu le festival Jazz en la Costa.

Château de San Miguel

Château de San Miguel à Almuñécar

Château de San Miguel à Almuñécar | Shutterstock

Situé sur la colline de San Miguel, qui domine toute la ville d’Almuñécar, le Castillo de San Miguel en est l’icône principale. Il fut construit par les Arabes profitant d’anciens édifices phéniciens et romains, pour devenir l’un des bastions et résidence de repos de la dynastie nasride au XIIIe siècle. Avec le règne de Philippe le Catholique, le château subit des modifications et les quatre grosses tours circulaires de sa façade, les douves et le pont-levis furent érigés.

Malgré les attaques subies tout au long de l’histoire, l’état actuel du château est assez bon, ce qui en fait un endroit magnifique pour en apprendre davantage sur l’histoire médiévale du sud de la péninsule. On voit encore des fragments de la muraille arabe et un grand nombre de tours construites à différents moments. La tour Albarrana est d’origine arabe, tandis que la tour du Polvorín ou la tour de l’Alcaide furent construites par la suite. Le rocher sur lequel il a été installé a une partie qui pénètre dans la mer, et à cet endroit, on dressa des constructions défensives pour placer les canons. L’intérieur du bâtiment abrite le Musée Historique de la ville.


About the author

Autres nouvelles intéressantes
La Galice regorge de recoins fascinants, comme des villages parfaits pour être visités en une Más información
La petite bourgade de Torrenueva Costa, sur les flancs des montagnes de Lújar, est rattachée Más información
Les Gredas de Bolnuevo est un endroit naturel curieux et magique de la côte espagnole, Más información
L'une des plages urbaines les plus célèbres d'Alicante, située dans une enclave qui allie histoire Más información
Dans le nord de l'Espagne, la région de Cantabrie offre une variété presque infinie de Más información