Mora de Rubielos, une destination d’exception à Teruel

Situé à 40 minutes en voiture de Teruel, le village de Mora de Rubielos est la capitale de la région de Gúdar-Javalambre. Souvent confondu avec le village voisin de Rubielos de Mora, il est considéré comme l’un des plus beaux villages d’Aragon et de toute l’Espagne. Il a été déclaré site historique en raison de l’excellent état de conservation de son quartier ancien au tracé médiéval et de son grand patrimoine historique. Mais ce n’est pas tout, il s’agit d’une destination très prisée auprès des chefs du monde entier pour la qualité de sa truffe noire.

Château de Mora de Rubielos

Château de Mora de Rubielos

Château de Mora de Rubielos. | Shutterstock

Parmi les choses à voir à Mora de Rubielos, il y a le château, déclaré monument national, qui se trouve dans la partie la plus haute du village pour remplir sa fonction défensive. Il présente un style gothique méditerranéen marqué et est l’un des châteaux les plus imposants de Teruel.

Il date du XIIe siècle, époque à laquelle il était connu comme le palais de Fernández de Heredia. Logiquement, il a servi de résidence à cette famille de nobles de l’ancienne couronne d’Aragon. Au XVIIe siècle, il a été cédé aux moines franciscains jusqu’au désamortissement de Mendizábal, et depuis lors, il a été utilisé à diverses fins, comme prison et caserne de la Garde civile. Aujourd’hui, il abrite le musée ethnologique, une visite hautement recommandée, avec des chambres restaurées de la famille Heredia, des expositions d’engins de siège et divers objets médiévaux.

Ancienne collégiale Santa María

Ancienne collégiale Santa María

Ancienne collégiale Santa María. | Shutterstock

Un autre des lieux à voir à Mora de Rubielos, le monument le plus imposant du village après le château, est l’ancienne collégiale Santa María, qui date du XVe siècle. Dans le passé, les deux monuments étaient reliés l’un à l’autre par la muraille. Elle se distingue par son style gothique et est construite avec des pierres du lieu. La caractéristique la plus spectaculaire est sa voûte à nervures simples, dont la largeur n’est dépassée que par celle de la cathédrale de Gérone. Son intérieur est surprenant par la grille en fer forgé du chœur et les sculptures sur les chapiteaux. En 1851, elle a perdu son statut de collégiale, puis elle est tombée en ruine après la guerre civile. Elle a été déclarée monument national plus tard en raison de sa grande valeur artistique, et en 2004, elle a eu l’honneur d’être déclarée Bien d’intérêt culturel.

Flâner dans ses rues les plus emblématiques

La meilleure façon de découvrir ce charmant village est de se promener dans ses rues sans but précis. On vous recommande de commencer la visite par la place de l’ancienne collégiale en direction rue des Parras, flanquée de nobles demeures aux belles façades. Enfin, vous déboucherez sur les rives de la rivière Mora.

En suivant le cours de la rivière, vous atteindrez le Vieux Pont ou pont du Milagro. Une fois ici, en tournant à gauche, on arrive la rue Teruel. C’est ici qu’il faut se diriger vers la place de la Villa. Ici, il vaut la peine de s’arrêter devant l’hôtel de ville et l’office du tourisme, situé dans un ancien couvent de religieuses franciscaines.

Anciennes portes de Mora de Rubielos

Entrée fortifiée de Mora de Rubielos

Entrée fortifiée de Mora de Rubielos. | Shutterstock

Les portes qui donnaient accès à l’enceinte fortifiée méritent une mention spéciale, car elles constituent l’une des visites essentielles de tout parcours à Mora de Rubielos. De toutes les portes, les plus remarquables sont actuellement la porte d’Alcalá, la porte Cabra et les portes de Rubielos.

La porte Alcalá est flanquée de deux tours reliées par un pont au sommet. Celle de Cabra, quant à elle, est reliée à la place du Mayorazgo, où se trouve le couvent des religieuses franciscaines. Enfin, les portes de Rubielos. D’un côté, il y a celle que l’on appelle “la nouvelle”, car elle a été démantelée au XXe siècle pour permettre la circulation routière, avant d’être reconstruite plus tard en suivant le modèle original. De l’autre côté se trouve la plus ancienne porte de Rubielos, datant du XIVe siècle.

Arc du Calvaire et les deux tours de Rubielos

Panorama de Mora de Rubielos

Panorama de Mora de Rubielos. | Shutterstock

L’arc du Calvario ou du Calvaire est l’une des entrées les plus emblématiques de la deuxième enceinte fortifiée, située à côté de l’église de la Dolorosa, datant du XVIIe siècle. Un incontournable dans ce charmant village, l’arc marque le début de la rue Cruces. En la parcourant, on finit par arriver aux deux tours de l’ancienne muraille. Ce sont d’anciens bastions depuis lesquels la zone était gardée. Aujourd’hui, elles offrent le meilleur panorama de Mora de Rubielos. Un lieu à visiter au coucher du soleil.

Que voir aux environs de Mora de Rubielos

Visiter Albarracín c'est comme voyager au Moyen Âge

Visiter Albarracín c’est comme voyager au Moyen Âge. | Shutterstock

Aux environs de Mora de Rubielos, est toujours dans la comarque de Gúdar-Javalambre, la nature joue un rôle protagoniste. C’est là qu’on trouve certains des plus beaux villages médiévaux d’Aragon. À 12 kilomètres de là se trouve le village tout aussi charmant de Rubielos de Mora, qui est aussi généralement considéré comme l’un des plus beaux d’Espagne. Ils ont également reçu le prix Europa Nostra, un prix qui est décerné aux villages bien préservés et qui valorisent leur patrimoine.

Rubielos de Mora ne fait pas défaut à cet égard. En témoignent ses monuments tels que le cloître de l’ancien couvent des Grands Carmes ou les petit palais et maisons ancestrales. Parmi les autres villages à visiter dans les environs, citons Albarracín, célèbre pour sa belle architecture. Puertomingalvo et Calaceite sont d’autres sites incontournables. Pour les amoureux de la nature, depuis Mora de Rubielos, il y a plusieurs itinéraires de randonnée à travers différentes zones naturelles. Il y en a pour tous les publics, comme les routes qui atteignent la fontaine Cien Narices, la chute d’eau Hiedra ou le barrage de Las Balagueras.


About the author

Tarifa, entre les vents de l’Atlantique et de la Méditerranée

Tarifa, le bastion de Guzmán el Bueno Située à l'extrême nord de la péninsule ibérique, Tarifa occupe une position stratégique Read more

Jerez de la Frontera, la ville du vin et du cheval

La ville Jerez de la Frontera est connue dans le monde entier grâce à ses vins et ses chevaux. Ses Read more

Salobreña, un beau village de la Costa Tropical de Grenade

Salobreña est une belle ville de Grenade, située sur les rives du fleuve Guadalfeo, connue pour sa culture traditionnelle du Read more

Marbella, la ville de luxe de Malaga en Andalousie

Marbella possède un climat parfait et a su préserver sa vieille ville ce qui en fait un site très agréable Read more

Frigiliana, un beau village blanc de Malaga

Frigiliana est un ancien bastion des montagnes de la Sierra d’Almijara qui a été le théâtre d'une célèbre bataille lors Read more