L’histoire des 12 grains de raisin : critique sociale et campagnes de marketing

Il est douze heures du soir, le dernier jour de l’année, et les cloches commencent à sonner. Les Espagnols, accompagnés de leurs proches, se réunissent devant une télévision et mangent les 12 grains de raisin au rythme de l’horloge. Mais d’où vient cette curieuse tradition, s’agit-il d’un rite récent ou d’une tradition de Noël ayant une longue histoire ? Quelles sont les alternatives pour ceux qui n’aiment pas le raisin ?

Connaître l’origine des 12 grains de raisin de la Saint-Sylvestre

Récolte des raisins blancs

Récolte des raisins blancs. | Shutterstock

Il faut remonter à environ un siècle pour commencer à trouver des indices sur l’origine des 12 graines de raisin au coup de minuit. Les premières références à cette tradition de Noël remontent à 1895, où certains journaux de l’époque, comme El Imparcial, indiquent qu’il s’agit d’une tradition importée de France. Elle était réservée aux fêtes bourgeoises privées, où l’on buvait également du champagne. Tous deux étaient des produits que les classes moins riches ne pouvaient pas se permettre à l’époque.

Mais il n’a pas fallu longtemps pour qu’elle s’étende aux plus humbles, le peuple se rassemblant sur la Plaza del Sol de Madrid pour se moquer des riches. Bien que cette tradition ait commencé comme une critique sociale, ce ton moqueur a fini par disparaître au fil des ans pour normaliser la tradition.

En plus de cette théorie, il existe d’autres théories liées directement au marketing. Un exemple de cela s’est produit en 1909, lorsqu’il y avait un surplus de production de raisins blancs à Alicante. C’est pourquoi les producteurs ont mis au point une campagne visant à donner aux raisins le nom de Las uvas de la suerte (les raisins de la chance).

Il faut également noter la création d’une variété de raisin à vendange tardive à Almeria. Les producteurs ont réussi à cultiver une variété qui mûrit en décembre, ce qui en fait le moment idéal pour les déguster. Ces raisins, grands et verts, avaient curieusement plus de succès dans les pays d’Europe centrale.

La Puerta del Sol, l’endroit le plus magique d’Espagne pour manger les 12 grains de raisin

Puerta del Sol de Madrid

Puerta del Sol de Madrid. | Shutterstock

La Puerta del Sol de Madrid est l’espace le plus emblématique du réveillon espagnol. Pendant ces heures, non seulement des milliers de personnes s’y réunissent là-bas pour manger les grains de raisin, mais aussi les différents médias pour diffuser le moment.

Les producteurs d’Alicante du début du siècle dernier sont venus sur la place pour vendre tous leurs excédents, favorisant ainsi l’implantation de cette tradition auprès de toute la population madrilène, tandis que résonnaient les cloches de l’horloge de la Puerta del Sol.

Mais bien qu’il s’agisse du lieu le plus emblématique, cette tradition s’est répandue comme une traînée de poudre dans d’autres régions d’Espagne. Désormais, les 12 grains de raisin de la fortune peuvent être dégustés sur les places principales de Barcelone, de Saint-Jacques-de-Compostelle ou des îles Canaries.

Une tradition qui n’a été interrompue que deux fois

Les événements de force majeure ont été les seuls à affecter cette tradition

Les événements de force majeure ont été les seuls à affecter cette tradition. | Shutterstock

Ce n’est que pendant la guerre civile espagnole cette tradition a été interrompue. Les rassemblements de grands groupes de personnes étaient interdits pour éviter que les bombardements constants ne fassent des victimes.

Quatre-vingts ans plus tard, en 2020, en raison de la pandémie causée par le covid-19, les rassemblements sociaux étant interdits, cette fête a été complètement suspendue. La même chose s’est produite dans d’autres villes qui organisent tous les ans ce type d’événement.

De curieuses alternatives pour ceux qui n’aiment pas le raisin

Le réveillon du Nouvel An, photographié à Valence

Le réveillon du Nouvel An, photographié à Valence. | Shutterstock

Nombreux sont ceux qui, pour ne pas manquer cette fantastique occasion de se retrouver entre amis et proches, optent pour des alternatives curieuses. Sans trop s’éloigner de la forme et de la taille des grains de raisin, les olives constituent une bonne alternative. Il est recommandé de les acheter directement dénoyautées.

Qu’il s’agisse de cacahuètes, de raisins secs, d’amandes ou de noisettes, ils constituent tous une excellente alternative. Les oranges et les mandarines conviennent également. Les quartiers de mandarine, en particulier, sont un excellent substitut aux raisins, tant en termes de taille que de douceur.


About the author