Château de Davalillo, un joyau architectural de l’art roman de La Rioja

Le château de Davalillo faisait partie de la ligne de défense du royaume de Navarre. Ce n’est pas pour rien qu’il est situé dans un cadre privilégié en bordure de l’Èbre. L’ancienne forteresse médiévale se dresse sur une colline dans les vignobles de La Rioja, une fidèle tour de guet sur les terres de Sonsierra et de La Rioja Alta. Construit au XIIIe siècle, le château a été déclaré Bien d’intérêt culturel car c’est l’un des rares châteaux romans encore debout en Espagne.

Le château de Davalillo au milieu des vignes

Le château de Davalillo au milieu des vignes. | Shutterstock

C’est l’un des joyaux architecturaux les plus méconnus de La Rioja. Ses vues magnifiques sur les vignobles environnants, son bon état de conservation et les beaux paysages de la ville de San Asensio en sont les raisons.

D’une imposante forteresse médiévale à une ruine du passé

L’origine du château de Davalillo est incertaine, car la date exacte de sa construction est inconnue, bien que l’on pense qu’il ait été construit entre la fin du XIIe et le début du XIIIe siècle. Ce qui est clair, c’est qu’il a été construit après 1117, car il ne figure pas sur la liste des châteaux frontaliers établie à la demande du Parlement anglais par Sanche VII.

Murs du château de Davalillo

Murs du château de Davalillo. | Shutterstock

Son but était de protéger la Castille, ainsi que la forteresse voisine de Briones, des fréquentes attaques de la Navarre. Il était très utile puisque de sa hauteur on pouvait voir les terres de La Rioja Alta et Sonsierra. En effet, il a joué un rôle fondamental et a connu de grands moments de gloire grâce au fait qu’il a servi de support dans les nombreuses batailles entre les armées de la Rioja et de Navarre.

Il a été construit dans l’ancien village de Davalillo, qui a disparu à la fin du Moyen Âge en raison de la croissance de la ville de San Asensio, à laquelle il appartient aujourd’hui. Le déclin du village a commencé après la guerre entre Pierre I et Henri II, lorsque La Rioja a commencé à se fragmenter en seigneuries.

La silhouette de la forteresse fait partie du paysage de La Rioja

La silhouette de la forteresse fait partie du paysage de La Rioja. | Shutterstock

Aujourd’hui, c’est l’un des rares châteaux romans encore debout sur la péninsule. Pendant des années, il a été abandonné, bien qu’il ait été récemment acquis par la CVNE (Compagnie viticole du nord de l’Espagne), qui est maintenant chargée de sa conservation. Bien qu’il soit en ruines et que l’on ne puisse pas en visiter l’intérieur, il est assez bien conservé malgré son âge.

Les subtilités de ce trésor d’architecture romane

Bien que seuls les vestiges de la chapelle romane et du donjon soient conservés à l’intérieur, les restes de cet imposant château sont encore capables de montrer l’importance qu’il avait dans le passé. La forteresse de Davalillo se distingue par son plan heptagonal, dont l’architecture est renforcée par des tours aux angles. Le château a été construit entièrement en pierre de taille. Il possède deux portes d’entrée. La principale avait une arche pointue et la seconde était utilisée pour accéder au premier étage et aux autres niveaux.

Porte principale du château de Davalillo

Porte principale du château de Davalillo. | Shutterstock

Particulièrement imposant, le donjon, de plan carré et haut de quatre étages, est couvert d’une voûte en berceau brisé. Le rez-de-chaussée abrite la chapelle, éclairée par trois meurtrières. A l’extérieur, il est possible de voir les restes d’un mur qui aurait pu être la clôture qui protégeait le village de Davalillo.

L’emplacement stratégique du château de Davalillo est idéal pour profiter des environs de cette région de La Rioja, qui compte un grand nombre d’attractions touristiques. À côté de la colline de la forteresse se trouve l’église Nuestra Señora de Davalillo. Bien qu’elle ait été rénovée, certains vestiges indiquent qu’elle appartenait à l’ancien village. San Asensio est fortement lié à l’église et au château. C’est pourquoi, deux fois par an, deux pèlerinages sont organisés ici, qui sont tous deux des festivités très vivantes aux traditions très intéressantes. La Vierge est portée en procession accompagnée de danseurs afin de protéger les champs pour la récolte des fruits.

Le château sur sa colline

Le château sur sa colline. | Shutterstock

Pour les amateurs de randonnée, il existe la populaire route du vin qui relie les montagnes de la Sonsierra aux villages de Briones et San Asensio. Un itinéraire sans difficultés, pour tous les âges, et qui fait environ quatre kilomètres et demi de long. Avant de commencer la randonnée, il est conseillé de visiter le village de Briones. Il est considéré comme l’un des plus beaux villages d’Espagne et déclaré site historique-artistique pour son aménagement médiéval.

Briones, La Rioja

Briones, La Rioja. | Shutterstock


About the author

Tarifa, entre les vents de l’Atlantique et de la Méditerranée

Tarifa, le bastion de Guzmán el Bueno Située à l'extrême nord de la péninsule ibérique, Tarifa occupe une position stratégique Read more

Setenil de las Bodegas, un village unique d’Andalousie

Setenil de las Bodegas est l'un des villages de la belle route des villages blancs de Cadix, située dans la Read more

Jerez de la Frontera, la ville du vin et du cheval

La ville Jerez de la Frontera est connue dans le monde entier grâce à ses vins et ses chevaux. Ses Read more

Salobreña, un beau village de la Costa Tropical de Grenade

Salobreña est une belle ville de Grenade, située sur les rives du fleuve Guadalfeo, connue pour sa culture traditionnelle du Read more

Que voir à Palma de Majorque

Palma est une ville cosmopolite qui a beaucoup à offrir. Ses monuments et ses plages valent vraiment la peine d'être Read more