Naveta des Tudons, la gardienne du temps | 7 merveilles de l’Espagne antique

L’histoire racontée ici s’est déroulée bien avant l’arrivée des Romains dans la péninsule ibérique. Ses constructions monumentales, comme les murailles qui brillent encore à Lugo, ont émerveillé toutes les générations. Pour leur caractère spectaculaire et pour les techniques utilisées pour réaliser ces travaux. Mais ces Romains n’auraient pas suscité l’envie de la société prédominante de Minorque dans les premières années de l’occupation de l’île. Nous remontons à une époque où le temps doit encore être marqué de la mention “av. J.-C.” pour découvrir des monuments, bien que plus petits en taille, sont tout aussi étonnants.

La culture talayotique, beaucoup moins connue que la romaine et beaucoup plus mystérieuse, a laissé des traces captivantes disséminées dans ce beau pays. Presque comme s’ils étaient conscients qu’un jour, des siècles plus tard, beaucoup plus tard, nous voudrions comprendre leur mode de vie à travers des constructions telles que cette Naveta des Tudons. On dit qu’il s’agit du plus ancien bâtiment debout d’Europe, ce qui suffirait à justifier pourquoi nous l’avons choisi comme l’une des 7 merveilles de l’Espagne antique. Gardienne du temps, elle est l’axe autour duquel nous devons tourner pour raconter cette histoire du monde antique.

Pourquoi la Naveta des Tudons était-elle importante ?

L’entrée de la Naveta des Tudons

L’entrée de la Naveta des Tudons | Shuttestock

Minorque était le centre de la culture talayotique, une civilisation qui a habité une partie des îles Baléares à partir de la fin du deuxième millénaire av. J.-C. Jusqu’à l’arrivée des Romains, cette société a évolué d’un mode de vie semi-nomade à l’essor d’établissements sédentaires dans lesquels ils parvenaient à vivre des produits de la région. Ils travaillaient la métallurgie, extrayaient autant qu’ils le pouvaient, semaient et récoltaient les produits dont ils se nourrissaient.

Bien que l’on ne sache pas grand-chose de cette civilisation, on sait qu’il s’agissait d’une société sans hiérarchie. Oui, cela peut être un choc aujourd’hui. On sait également que les rituels étaient courants dans leur vie quotidienne, mais leurs caractéristiques sont inconnues. Et si leurs monuments les plus connus sont les talayots, tours de guet dont la fonction était, après tout, de surveiller, d’autres comme cette naveta sont caractéristiques de leur architecture.

Cette forme particulière d’un navire inversé était utilisée comme maison, et aussi pour abriter les défunts. Cette naveta particulière était un lieu sacré où 100 corps étaient enterrés, du moins ceux qui ont été découverts. En plus des objets personnels qui ont accompagné chaque individu dans son voyage après la vie. Cette découverte nous permet de comprendre certains détails de leurs croyances : ils avaient confiance en ce voyage et y ont préparé leurs proches.

Comment leur histoire a-t-elle commencé ?

L'état de la Naveta des Tudons est exceptionnel

L’état de la Naveta des Tudons est exceptionnel | Shuttestock

Ces navires funéraires ont commencé à être construits à la deuxième période remarquable de cette civilisation, appelée précisément la période naviforme. Bien que les enterrements communs se fassent encore dans des grottes proches des habitations, ils prennent peu à peu l’habitude de recréer pour leurs morts des espaces sacrés impérissables.

C’est ainsi que notre merveille, la Naveta des Tudons, a été construite entre 1050 et 850 av. J.-C., selon la technique dite cyclopéenne, en utilisant la forme de la nef inversée mentionnée plus haut. Sans utiliser de ciment, en empilant et en ajustant les lourdes pierres que l’on distingue encore aujourd’hui, avec de grandes dalles faisant office de poutres, comme supports de la construction. Elle possède deux chambres intérieures, l’une plus grande que l’autre, et mesure plus de 13 mètres et demi de long et près de 6 mètres et demi de large.

Lorsque ce monument a été construit, il restait des siècles aux Romains pour le conquérir, mais ils n’ont pas voulu le détruire. La naveta a résisté avec ses formes originales. Jusqu’à cette conquête, la population de l’île a augmenté et a atteint Majorque. Ils ne se sont pas battus avec la même magie que leurs contemporains Astérix et Obélix, mais il semble que cette population n’ait pas trop mal résisté à l’arrivée des conquérants. Au moins, ils ont survécu. La civilisation talayotique a fini par disparaître, se fondant dans les inconnus comme cela s’est produit dans tant d’autres endroits. Cependant, ce n’était pas quelque chose d’immédiat ou d’abrupt. Ils ont continué à vivre, même s’ils ne trouvaient plus les moyens de continuer à laisser leurs traces.

Comment cela est-il arrivé jusqu’à nos jours ?

Naveta des Tudons

Naveta des Tudons | Shuttestock

Ce n’est qu’au milieu du siècle dernier que l’on a retrouvé cette merveille de l’Antiquité qui a résisté au passage du temps comme si, justement, le temps ne l’avait pas traversé. Comme si elle ne s’épuisait pas à être le témoin de tant d’âges de l’homme, de tant de conquêtes, de guerres et d’avancées. Romains et Templiers sont passés devant ces pierres, mais elles restent immuables, insensibles aux aléas de l’homme. Plus vieille, peut-être, parce que l’âge, finalement, ne pardonne pas, mais dégage cette sérénité qui accompagne les vieux bâtiments.

Aujourd’hui, l’accès à l’intérieur est interdit. Pour des raisons de sécurité et de conservation. Avec plus de deux mille ans de vie, malgré son apparence royale, puissante et éternelle, la Naveta des Tudons doit être traitée avec soin. Les touristes qui viennent à Minorque se sont toujours contentés, en tout cas, de contempler son extérieur. Sous la couverture d’étoiles si caractéristique de la région, ou sous le soleil, également caractéristique de cette belle terre. Il s’agit de l’une des attractions touristiques les plus importantes de Minorque, décrite partout où l’on pose la question comme le plus ancien bâtiment debout du continent.

Pourquoi cela nous étonne-t-il encore ?

Naveta des Tudons en arrière

Naveta des Tudons en arrière | Shutterstock

Elle continue de nous étonner parce qu’elle nous rappelle le passé que l’être humain porte sur son dos, un passé dont nous ne saurons jamais tout, mais dont les traces mises au jour nous invitent à imaginer, supposer, soupçonner et rêver. Dans ce cas, la Naveta des Tudons éveille cette sensation indescriptible de regarder directement dans les yeux de l’antiquité. Il est impressionnant qu’il existe encore des vestiges d’une culture qui semble si lointaine, mais à laquelle, d’une certaine manière, les êtres humains peuvent s’identifier. Cette société talayotique était une société qui trouvait sa place, qui faisait l’effort de se développer et qui prenait soin de ses proches, même lorsqu’ils étaient décédés.

Elle continue à nous éclater parce qu’elle fait partie d’un ensemble inestimable qui parle de cette civilisation perdue. Les villages talayotiques voisins de Torrellafuda et Torretrencada sont toujours debout, ce qui complète une expérience informative et immersive. Elle reste fascinante parce que, sous cette couverture d’étoiles ou sous ce soleil, elle est en quelque sorte monumentale. La Naveta des Tudons est née avec les premiers habitants de Minorque, et elle voit aussi les nouvelles générations.


About the author

Ibiza – Eivissa
Panorámica que ver en Ibiza

[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Trois milles ans d’histoire et… Vive la fête" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]La ville de Ibiza se trouve au sud est de Read more

Que voir à Palma de Majorque

Palma est une ville cosmopolite qui a beaucoup à offrir. Ses monuments et ses plages valent vraiment la peine d'être Read more

Que voir à Salamanque, une ville du patrimoine mondial

Aujourd'hui, nous nous rendons dans l'une de ces villes de rêve à visiter au moins une fois dans sa vie. Read more

Visiter Carthagène en 2 jours : les incontournables à faire

Ville de la province de Murcie, Carthagène possède une baie extraordinaire où différentes cultures se succédèrent depuis plus de deux Read more

Top 5 gisements romains à ne pas manquer en Andalousie

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Personne n’ignore la richesse artistique et patrimoniale de l’Andalouise en Espagne, creuset de cultures tout au long des siècles. Une Read more