Marcos et Cordero, un parcours plein de surprises

La Palma, c’est la nature, pure et sauvage. L’île verte ou la Belle Île, comme l’appellent ceux qui ont eu le plaisir de visiter cette île volcanique. L’un des exemples les plus clairs de cette nature exubérante est la route de l’eau. Il longe les sources des rivières Marcos et Cordero, et c’est l’une des plus visitées et des plus connues de l’île. Ce n’est pas pour rien qu’elle traverse la première réserve de biosphère de l’île.

Sur cet itinéraire, vous découvrirez la forêt de lauriers la plus profonde, si typique de cette région de La Palma et de l’île de La Gomera. On y trouve également des oiseaux uniques, beaucoup de calme, des vues incomparables et, bien sûr, de l’eau. Il est donc temps de se mouiller. Oui, je ne plaisante pas, mais j’y reviendrai plus tard.

La première chose à faire est de se rendre au point de départ

Pour accéder à ce sentier, vous devez rejoindre la municipalité de San Andrés y Sauces. Depuis la capitale de La Palma, Santa Cruz de La Palma, suivez la route qui vous mène au nord de l’île. Pas de perte. En fait, il n’y a qu’une seule route à suivre vers le nord. Vous traversez la municipalité de Puntallana et son incroyable côte, en direction de Los Sauces. On atteint le pont par le biais de la population mentionnée ci-dessus, une ville très charmante.

Pont de San Andrés y Sauces

Pont de San Andrés y Sauces. | Shutterstock

En suivant le panneau Los Tilos, sur la gauche, vous entrez dans la réserve par une route un peu curieuse, mais offrant des vues spectaculaires sur la forêt. A l’arrivée, une cabane en bois sert de référence, mais il est conseillé de se garer un peu plus loin, sur un parking balisé. Le chemin commence à côté de la cabane susmentionnée.

Il y a généralement des taxis pour vous emmener jusqu’au début de la piste. Il est conseillé de réserver la place à l’avance, surtout en été. Même si vous avez une voiture, il est préférable de ne pas vous rendre au point de départ avec elle. Vous aurez besoin d’un 4×4 et les chauffeurs de taxi connaissent très bien l’itinéraire. L’ascension vers la Casa del Monte (la cabane en bois), où vous commencez la promenade, est un spectacle qui ressemble à quelque chose sorti de Jurassic Park. Il est également recommandé d’apporter un imperméable pour éviter de trop se mouiller.

Départ du sentier Marcos et Cordero, à côté du canal

Départ du sentier Marcos et Cordero, à côté du canal. | Shutterstock

Les 13 tunnels d’eau

Le sentier commence avec des vues spectaculaires sur la forêt et les falaises, en suivant un canal d’eau. La grande attraction de cette route est sans aucun doute les 13 tunnels entre la cabane et les sources des rivières Marcos et Cordero. 13 tunnels pleins de mystère, de calme et… de beaucoup d’eau. C’est là que vous aurez besoin des imperméables. Aussi d’une lampe, car dans certains tunnels, l’obscurité est absolue. Chaque tunnel devient de plus en plus bas, avec plusieurs fenêtres montrant l’abîme du ravin. Mais n’ayez pas peur, les tunnels sont sûrs et bien signalisés.

Fenêtre d'un des tunnels

Fenêtre d’un des tunnels. | Shutterstock

Attention aux plus hauts, vous devez vous accroupir dans les derniers tunnels. La sensation est digne d’une expédition d’Indiana Jones. En fait, se mouiller est l’un des aspects les plus amusants de cet itinéraire. En sortant du dernier tunnel, plusieurs cascades apparaissent sur la gauche : les sources des rivières Marcos et Cordero. Comme dans une jungle, ils inondent l’atmosphère du rugissement de l’eau. À droite, le ravin, avec des vues incroyables sur la forêt.

Cascade des sources Marcos et Cordero

Cascade des sources Marcos et Cordero. | Shutterstock

La forêt Los Tilos, forêt de lauriers vierge

De là, le chemin continue vers la forêt Los Tilos, en passant par le ravin d’El Agua, à la végétation abondante. La forêt de lauriers est spectaculaire, pleine de vie et de sons uniques. Le chemin est entièrement en descente, mais vous devez être bien préparé à la marche. Vers le centre d’accueil Los Tilos, il y a un mirador qui vous laisse sans voix : l’Espigón Atravesado. Avec ce nom curieux, il offre une vue panoramique complète de toute la forêt Los Tilos. Les vues sont tout simplement impressionnantes.

Vues du mirador Espigón Atravesado

Vues du mirador Espigón Atravesado. | Shutterstock

D’ici, encore le pin des Canaries, si résistant qu’il survit même aux incendies qui, malheureusement, ont frappé l’île à certaines occasions. Le silence envahit le paysage, l’humidité calme la chaleur suffocante de l’été. Un parcours qui active les cinq sens. Revitalisant et incomparable.

La dernière surprise : une incroyable cascade

Marcos y Cordero est une route pleine de surprises, cela est indéniable. L’une des meilleures est la cascade Los Tilos. Une fois atteinte la cabane en bois d’où nous avons commencé notre parcours… vous vous en souvenez ? Eh bien, d’ici en continuant vers le parking, avant la montée vers le centre des visiteurs, il y a une petite entrée sur le côté gauche de la route.

En cinq minutes, vous atteignez la sensationnelle cascade Los Tilos. Cinq minutes pour finir de s’étonner, encore plus, de l’incroyable variété d’arbres, après avoir traversé un autre tunnel. Oui, un autre. En sortant, la vue sur la cascade est de rêve. Quel meilleur plan qu’une baignade après une matinée de marche ? Oui, la baignade est autorisée ! Bien sûr, l’eau n’est pas chaude.

Cascade Los Tilos

Cascade Los Tilos. | Shutterstock

Après avoir pris un bain et profité de cette merveilleuse cascade, il est temps de prendre un long repos bien mérité. Pour cela, autour du Centre d’Accueil, il y a plusieurs aires de pique-nique ainsi qu’un petit et humble restaurant. Il est indispensable de déguster le sandwich typique du La Palma, composé de viande, de la sauce mojo picón et de fromage. Entourée de nature, cette pause est encore plus savoureuse. Enfin, si vous avez encore envie d’une autre aventure, il y a le même Centre d’Accueil, un endroit plein de choses intéressantes pour mettre fin à la route.

About the author