Que faire à Valence pendant trois jours

Pour savoir que faire à Valence pendant trois jours, il est nécessaire de bien s’organiser. Vouloir tout connaître peut être stressant et, au contraire, aller à l’aventure vous fera perdre des quantités de choses. Valence est bien plus que de la paella, même si ce plat est une excellente raison pour voyager dans la Communauté valencienne, car il a tout un excellent manuel de recettes gastronomiques à combiner avec tout ce qu’il y a à voir.

Valence est une ville aux mille possibilités et tout autant d’activités telles que les routes  du gothique par exemple. Si vous arrivez dans la capitale valencienne en voiture par l’A-3 ou l’A-7, vous découvrirez un paysage passionnant.

Que faire à Valence – 1er jour

Marché Central de Valence

Marché Central de Valence

Nous commencerons cet itinéraire sur que faire à Valence pendant trois jours par le Marché Central de Valence de bon matin. Situé sur la place Ciudad de Brujas, en plein centre historique de la ville, on le considère comme l’un des joyaux du modernisme valencien. Dans sa construction on a combiné des matériaux tels que la brique, le fer, les carreaux de céramique, le verre et le marbre. Un bel exemple du style le plus caractéristique d’autres villes comme Barcelone. Entrez dans le Marché pour pouvoir bien admirer la belle coupole qui couronne l’édifice,

Avec plus de 1 000 étals de fruits et légumes, poissons et fruits de mer, viandes et fromages, se promener dans le Marché Central de Valence est un délice pour les sens. N’ouvrant que le matin, et de très bonne heure, dès 7h00, nous vous recommandons donc d’y aller tôt pour profiter de la journée. Il est fermé le dimanche.

Église de Santos Juanes

Église de Santos Juanes

Derrière le marché se trouve l’église des Santos Juanes, également appelée l’église de San Juan del Mercado. Ce temple a quatre façades, dont la plus importante est celle donnant sur la place du Marché Central avec une sculpture de la Vierge du Rosaire et la tour de l’horloge qui conserve deux figures de Saint-Jean. Le style d’origine est gothique valencien mais les incendies qu’elle a traversés ont forcé sa reconstruction au cours des XIVe et XVIe siècles, avec une apparence bien plus baroque comme résultat.

Bourse de la Soie

Bourse de la Soie

En face de cette église et du marché se trouve la Lonja de la Seda (Bourse de la Soie), également appelée Lonja de los Mercaderes (Bourse des Marchands). C’est un chef d’œuvre de style gothique civil valencien également situé sur la Place Mercado, l’antique point de rencontre des marchands. L’Unesco a déclaré Patrimoine de l’Humanité cet édifice qui date du XVe siècle. Une œuvre pleine de détails dans laquelle le salon des Colonnes est d’une beauté fascinante car celles-ci atteignent plus de 17 mètres de hauteur L’industrie de la soie était de toute première importance pour le commerce local entre les XIVe et XVIIIe siècles, d’où sa construction et son nom.

La Place Ronde

La Place Ronde

Trois minutes à pied et nous arriverons à la Place Redonda, anciennement connue sous le nom de Place du Clot. Elle est située dans le quartier de El Mercat, plus précisément dans le district de Ciutat Vella, et dans ses alentours plusieurs places notoires s’égrènent: celle du marché et celle de la mairie et de la Reina. À l’intérieur se trouvent des magasins et des demeures.

Tour de l’Église Santa Catalina Mártir

Tour de l’Église Santa Catalina Mártir

Encore une minute de marche et vous êtes face à l’église de Santa Catalina Mártir, située sur les restes d’une mosquée dans un style gothique très caractéristique. Son portail du XVIIIe siècle étonne et à l’intérieur, la chapelle principale. De n’importe quel endroit du quartier de Ciutat Vella, vous pouvez voir son grand clocher, grâce auquel elle est vraiment connue. Les experts la considèrent comme l’une des plus curieuses du baroque espagnol, construite entre 1688 et 1805. On remarque ses colonnes salomoniques. D’une hauteur de 56 mètres. Pour un prix modique, vous pouvez monter au clocher. À une minute à peine se trouve la Place de la Reina, l’une des plus populaires de Valence, le kilomètre 0 de toutes les routes radiales valenciennes.

Cathédrale Santa María de Valence

Cathédrale Santa María de Valence

Une fois traversée la Place de la Reina se trouve la cathédrale de Santa María de Valencia, l’une des visites absolument obligatoire à faire à Valence. Le gothique valencien y règne, mais s’y mêlent également des éléments de la Renaissance, du roman, du baroque, du néoclassique et du gothique français. Populairement connue sous le nom de La Seu, vous pouvez y voir certaines des meilleures peintures du Quattrocento en Espagne.

À l’intérieur, dans sa chapelle, on y vénère le Santo Calice, donné à la cathédrale en 1436 par le roi Alphonse le Magnanime. La légende raconte qu’il s’agirait en fait du Saint Graal, c’est-à-dire de la coupe que Jésus-Christ a utilisée lors de la dernière Cène. D’autres coupes auxquelles cet honneur est attribué sont distribuées dans toute l’Espagne, comme celle de la basilique romane de San Isidoro de León.

Le Miguelete ou le Micalet (en valencien) est le clocher de la cathédrale de Valence. Avec ses 51 mètres de haut, il offre une belle vue panoramique sur la ville pour ceux qui peuvent gravir ses plus de 200 marches logées en un étroit escalier en colimaçon. De style gothique valencien, le projet a été dirigé par plusieurs architectes, puisqu’il fut réalisé entre 1381 et 1429.

Fontaine du Turia sur la Place de la Virgen

Fontaine du Turia sur la Place de la Virgen

Si vous voulez faire d’une pierre deux coups dans ce cas, vous avez ici, sur cette place de la Virgen trois des édifices les plus importants de la ville : la basilique de la Virgen de los Desamparados, le Palau de la Generalitat et la cathédrale de Santa María. En outre, au milieu de la place se trouve la fontaine du Turia, un travail en bronze qui représente la rivière entourée de figures féminines qui sont en fait les canaux les plus importants qui transportent l’eau dans les vergers valenciens. Un bon moyen de continuer à découvrir le centre historique de Valence.

À moins de cinq minutes à pied vous avez l’église de San Nicolás, populairement connue comme Chapelle Sixtine de Valence. Cette comparaison s’étend à bien d’autres temples comme la chapelle de la Vierge d’Ara à Badajoz. Située dans le quartier du Carmen, en plus d’avoir une histoire intéressante, la voûte est l’un de ses éléments les plus fascinants. Y sont représentées des scènes de la vie des deux saints auxquels le temple est dédié, San Pedro Mártir et San Nicolás Obispo(Evèque). Soit, près d’ un total de 2000 mètres carrés de peintures.

Les Tours de Serranos

Les Tours de Serranos

Au cours de ces premiers jours, les distances des points d’intérêt sont courtes et faisables à pied. Les tours de Serranos (ou Porte de Serranos) sont à six minutes à pied. Elles sont l’une des deux portes fortifiées restantes de l’enceinte médiévale. Elles ont été déclarées Bien d’Intérêt Culturel. Sises au nord-ouest de la vieille ville, elles sont en maçonnerie.

Tours de Quart vues depuis l’intérieur de la ville

Tours de Quart vues depuis l’intérieur de la ville

À un peu plus de dix minutes se trouve une autre des portes fortifiées Les tours de Quart. Connues aussi sous le nom de Puerta de Quart, elles sont de style gothique tardif. Comme les tours de Serranos, la partie qui fait face à l’intérieur de la ville comporte différentes pièces ouvertes très curieuses.

Un peu plus loin, ou tout ce que peuvent représenter 15 minutes de marche, vous avez la Gare du Nord. Un édifice majestueux de style moderniste valencien bien marqué. Probablement l’une des gares de trains entre les plus jolies d’Espagne.

Arènes de Valance

Arènes de Valance

Encore deux minutes de marche pour rejoindre la Plaza de Toros de Valence. Construite entre 1850 et 1860, sa conception s’inspire de l’architecture civile romaine ainsi que de divers amphithéâtres. À l’extérieur, 384 arches au total suivent le style néo-mudéjar. Son image sous éclairage nocturne est très attrayante.

La Maison Juive de Valence

La Maison Juive | Photo: Joanbanjo

A la même distance pratiquement que le site précédent se trouve la Maison Juive, où nous découvrirons une façade impressionnante. Inspirée de l’architecture d’autres pays et d’autres époques, son nom lui vient de l’étoile de David qui domine l’entrée de l’édifice, située plus précisément sur le linteau.

Pour vous rendre au Musée National de la Céramique, vous devrez marcher 12 minutes. Il occupe le palais du marquis de Dos Aguas. Inauguré en 1954, il a pu être créé en tant que musée grâce à la donation à l’Etat de la collection d’œuvres céramiques de Manuel González Martí.

Le Patriarche

Le Patriarche Monument National | Photo: visitvalencia.com

Tout à côté se trouve le Monument National El Patriarca, également un Bien d’Intérêt Culturel, tout un modèle de l’architecture de la Renaissance. Ainsi, dans le musée du Collège, vous pouvez trouver des peintures d’El Greco, du Caravage ou de Van Der Weyden, entre autres. L’ensemble de cet espace est lui-même le Real Colegio del Corpus Christi : Le composent en plus d’une église, un collège et un séminaire.

Porte de la Mer

Porte de la Mer

Moins de cinq minutes nous suffiront pour voir la place Puerta del Mar, où termine la principale rue commerçante de Valence, à savoir la Calle de Colón. De fait, la Puerta del Mar est une reproduction de l’ancienne Puerta del Real, qui menait au palais royal aujourd’hui disparu lui aussi

Marché de Colón à Valence

Marché de Colón à Valence

Si nous en avons le temps le matin, nous pouvons déjeuner ou prendre un verre au Marché de Colón, à neuf minutes du point précédent. Son nom peut prêter à confusion, car bien qu’il conserve la structure du marché qu’il fut à son époque, c’est maintenant un site de restaurants et de stands de fleurs. Le printemps y est particulièrement chatoyant. Sa magnificence en a fait un Monument National, en tant qu’une des œuvres les plus caractéristiques du modernisme valencien. Certains de ses éléments rappellent celles de Gaudí à Barcelone.

Plage de las Arenas

Plage de las Arenas

Vous pouvez consacrer l’après-midi à la découverte de la plage de Las Arenas, l’une des plus importantes de Valence, même si vous devrez utiliser les transports en commun ou une voiture si vous êtes dans le centre. L’une de ses grandes attractions est la promenade en bord de mer, où se trouvent certains des restaurants les plus chargés d’histoire de Valence.

Que faire à Valence – 2ème jour

Jardins du Turia avec le Musée des Beaux Arts dans le fond

Jardins du Turia avec le Musée des Beaux Arts dans le fond

Nous commencerons le deuxième jour dans les Jardíns del Turia, un parc naturel urbain de plus de neuf kilomètres. C’est ainsi l’un des plus grands d’Espagne, combinant des zones sportives avec d’autres plus coquettes. Il s’étend depuis le parc de la Cabecera jusqu’à la Cité des Arts et des Sciences, notre prochaine étape. Il vous faut acheter les entrées pour visiter les édifices à l’intérieur de la ville, car il vaut bien la peine de consacrer une journée entière à cette visite sur nos trois jours á Valence.

La Cité des Arts et des Sciences

La Cité des Arts et des Sciences | Photo: visitvalencia.com

La Cité des Arte et des Sciences, tout un ensemble de design de Felix Candela et Santiago Calatrava est en soi un exemple d’architecture d’avant-garde. S’y promener offre plus que de l’intérêt, un véritable plaisir visuel. Divers édifices la composent : l’un d’eux est l’Hemisfèric avec la forme d’un œil. On y projette des films de, il a un planétarium et un laser.

Hemisfèric

Hemisfèric | Photo: visitvalencia.com

Quant au musée des Sciences c’est un édifice spectaculaire inspiré de la forme d’un squelette de baleine. C’est un musée scientifique interactif d’environ 40 000 mètres carrés. Le visiteur y est le protagoniste des expositions et des activités.

L’Oceanogràfic

L’Oceanogràfic

L’Oceanogràfic est un autre des édifices parmi les plus connus, car c’est le plus grand d’Europe avec rien de plus ni de moins que 100 000 mètres carrés. Les écosystèmes marins les plus riches de la planète y ont leur place. En plus des trois bâtiments précédents, généralement les plus visités, le Palais des Arts ne doit pas être laissé de côté. Il rassemble certaines des meilleures représentations d’opéra, spectacles et concerts. Son design est majestueux. Enfin, il y a l’Ágora, un espace principalement utilisé pour des événements sportifs et des concerts.

Que faire à Valence – 3ème jour

L'Albufera

L’Albufera

Nous allons consacrer la matinée du dernier jour au Parc Naturel de l’Albufera, auquel on peut aller par les transports en commun, car il est situé à seulement 10 kilomètres de la ville. C’est un site exemplaire vivant de la nature, où il est possible de faire une promenade en barque en profitant de sa grande biodiversité. On dit que c’est là que la paella est née, vous ne devriez donc pas manquer l’occasion d’y déguster une authentique paella valencienne. Dans le village d’El Palmar, vous pouvez essayer des recettes typiques comme all-i-pebre ou le riz à banda. Dans le parc, les couchers de soleil sont stupéfiants.

Musée des Fallas

Musée des Fallas | Photo Giacomo Callaioli

Dans l’après-midi, nous pouvons aller visiter le musée Fallero ou des Fallas, une option fantastique si vous n’avez jamais suivi les fêtes de las Fallas. Chaque année, les dits ninots indultats échappent au bûcher, après avoir été finalement élus par le vote populaire. Ici reposent tous ceux qui ont été sauvés des feux de joie depuis 1934. 

Plage de la Malvarrosa

Plage de la Malvarrosa

S’il vous reste du temps, même si la nuit tombe, rien de tel que de marcher le long de la plage de la Malvarrosa. Sa proximité avec la ville en fait l’une des plus fréquentées, surtout l’été. Plusieurs restaurants ouvrent sur la prom,enado en bord de mer. Quel meilleur moment pour savourer la délicieuse gastronomie valencienne ?


About the author

Tarifa, entre les vents de l’Atlantique et de la Méditerranée

Tarifa, le bastion de Guzmán el Bueno Située à l'extrême nord de la péninsule ibérique, Tarifa occupe une position stratégique Read more

Jerez de la Frontera, la ville du vin et du cheval

La ville Jerez de la Frontera est connue dans le monde entier grâce à ses vins et ses chevaux. Ses Read more

Que voir à Cadix

Entourée d'immenses plages de sable, la ville de Cadix est encadrée par un paysage de marais unique en Europe. La Read more

Que voir à Cordoue, la ville des fleurs

L'ancienne capitale du califat est l'un des endroits essentiels à voir en Andalousie, ainsi que la troisième ville de la Read more

Salobreña, un beau village de la Costa Tropical de Grenade

Salobreña est une belle ville de Grenade, située sur les rives du fleuve Guadalfeo, connue pour sa culture traditionnelle du Read more