Château de Santa Catalina, la forteresse la plus polyvalente de Cadix

La colline de Santa Catalina, près du port de Tarifa, dans la province de Cadix, abrite une curieuse forteresse à laquelle il donne son nom. Ce château andalou d’apparence Renaissance est en fait un bâtiment du XXe siècle. Le destin du bâtiment, grâce à son emplacement stratégique sur l’île de Las Palomas et au château de Guzmán el Bueno, a été lié à l’utilisation militaire. Malgré cela, il n’a presque jamais pu remplir les objectifs qui lui étaient destinés. Par exemple, bien qu’il ait été construit comme un phare, il n’a jamais été utilisé comme tel.

Le château de Santa Catalina devait être un phare

Le château de Santa Catalina devait être un phare. | Shutterstock

Un endroit malchanceux

Le lieu où se trouve le château tire son nom de l’ancienne église dédiée à Santa Catalina de Sienne, avec une seule nef et un petit clocher. Pendant l’épidémie de peste du 17ème siècle, le bâtiment a servi d’hôpital. Plus tard, en 1771, l’église devient une poudrière. Malheureusement, pendant la Guerre d’Indépendance, elle a été démolie. A cette époque, on commence à travailler sur un fort d’artillerie renforcé par un fossé.

A partir de 1926, on pense utiliser l’enclave pour y placer un phare pour les signaux maritimes. Lorsque, quelques années plus tard, la colline a finalement été cédée à l’État, un projet basé sur l’architecture des palais de la Renaissance a été lancé. Le bâtiment a été achevé en 1933, bien que le phare n’ait pas été inclus. En 1937, il a été déclaré inutilisable pour le service en raison des dommages qu’il a subis lorsqu’il a été la cible de bombardements durant la guerre civile. Après la guerre, les défenses ont été renforcées par des bunkers reliés entre eux par des tunnels.

Après 40 ans d’abandon progressif, d’occupations et de changements de propriétaires, la marine restaure le château. Ainsi, il y a été installé le Centre de contrôle du passage des navires du détroit de Gibraltar. Il a également été décidé d’y installer la Station Météorologique de Tarifa, dépendant de l’Institut National de Météorologie. Il convient de noter qu’elle est la plus méridionale d’Europe.

Cependant, son destin a encore changé lorsqu’en 2000, le poste de contrôle a été déplacé. Cependant, le bâtiment a été réutilisé, devenant un point de surveillance nocturne pour la Guardia Civil. Enfin, en 2001, il est revenu aux mains publiques. Depuis lors, une autre période de négligence a commencé. Tout cela malgré les plaintes des habitants, qui voient la forteresse comme un symbole de leur ville.

Les bunkers et le château

Les bunkers et le château. | Shutterstock

La forme curieuse du château de Santa Catalina

Le bâtiment, qui s’élève à 24 mètres au-dessus du niveau de la mer, a l’apparence d’un palais de la Renaissance italienne. Bien qu’il puisse rappeler Belalcázar ou Vélez-Blanco, il a été construit avec les matériaux disponibles au XXe siècle. Le créateur du projet final, Julio Murúa, a justifié qu’il voulait donner au bâtiment une apparence de forteresse. Cela s’harmoniserait esthétiquement à la fois avec la ville et la colline où il a été construit.

Il possède une tour d’observation de grandes proportions par rapport au reste de la construction. Quelque chose qui correspond à ses utilisations finales et prévues. Le corps du bâtiment est composé de deux étages et de plusieurs dépendances fonctionnelles. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la zone du détroit a été fortifiée et la zone a été couverte de positions d’artillerie et de nids de mitrailleuses. La colline de Santa Catalina n’a pas fait exception et les bunkers en sont la preuve.

Le château de Santa Catalina fait partie du paysage de Tarifa

Le château de Santa Catalina fait partie du paysage de Tarifa. | Shutterstock

Le château de Santa Catalina à Tarifa est actuellement dans un état d’abandon et plongé dans un processus de destruction. Il n’a pas valu la peine de figurer dans le catalogue général du patrimoine historique andalou avec la catégorie de monument. Malgré son manque de grande valeur historique, il a un poids important dans le profil urbain. De même, le conseil municipal estime qu’il pourrait être un point de référence pour le tourisme culturel. Le mirador naturel sur lequel il se trouve offre des vues spectaculaires sur les environs. Une des alternatives pour le faire revivre est de créer un centre d’interprétation avec une chambre noire, quelque chose de similaire à la toure de Tavira à Cadix.

L’association de défense du patrimoine culturel appelée Mellaria se préoccupe depuis des années de lutter pour la situation du château et de ses environs. Par exemple, a demandé qu’aucun bâtiment sur la colline ne soit construit sans tenir compte du monument. De même, elle a demandé la restauration des bunkers, dont certains ont vu leur accès compromis par des travaux effectués illégalement.

Tour de guet du château de Santa Catalina

Tour de guet du château de Santa Catalina. | Shutterstock

Les magnifiques environs de Santa Catalina de Tarifa

Dans la région, il y a d’autres fortifications de différentes époques. Parmi eux, on trouve le nid de mitrailleuses de La Caleta, le château de Guzmán el Bueno ou les tours de Guadalmesí, Île de Palomas et Valdevaqueros. Nous pouvons également inclure dans ces attractions militaires la muraille urbaine de Tarifa elle-même.

De même, sa position privilégiée sur le détroit de Gibraltar est une autre attraction. Cet espace qui sépare la Méditerranée et l’Atlantique a plusieurs visages. Il y a donc plusieurs façons de le visiter. Pour des raisons stratégiques, il a été la raison et le lieu de combats acharnés. Sans aller plus loin, le plus long siège de l’histoire, le siège de Ceuta, a eu lieu du côté marocain. D’autre part, l’environnement naturel est privilégié et vous permet de profiter de belles plages.

Vue du château de Santa Catalina

Vue du château de Santa Catalina. | Shutterstock

En ce qui concerne les villes, Cadix compte de nombreux endroits intéressants. Pour n’en citer que quelques-uns, San Fernando, El Puerto de Santa María, Algeciras, Chiclana, Medina Sidonia et Arcos de la Frontera. Ils ont en commun une gastronomie réputée dans tout le pays, sans oublier l’aspect viticole. Ainsi, les vins de Jerez et de Manzanilla de Sanlúcar de Barrameda sont reconnus dans le monde entier.


About the author

Tabernas, capitale du seul désert existant en Europe et scène de nombreux westerns

Les paysages spectaculaires de Tabernas et de son désert ont été la scène de tournage de nombreux spaghetti westerns. Le Read more

Roquetas de Mar
dónde dormir en roquetas de mar

[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="La capital de la mèr de plastique" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text] La deuxième zone urbaine de la province d´Almeria et une Read more

Nijar
Dónde dormir en Níjar

Coïncé entre les cimes de la Sierra Alhamilla et la mer Méditerranée, près du Parc Naturel du Cap de Gata, Read more

Mojacar
dormir en Mojácar

[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Lieu de coexistence entre musulmans et chrétiens" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Dans la Sierra Cabrera, (région orientale d´Almeria), nous trouvons Mojacar, qui Read more

Cuevas del Almanzora
dormir en cuevas de almanzora

[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Des mines millénaires" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Pendant trois milles ans, les mines de cette région furent exploitées périodiquement, créant des périodes Read more